18.000 étudiants africains poursuivent leurs études dans les instituts supérieurs au Maroc


Jeudi 16 Mars 2017 - 12:32
MAP



Meknès - Quelque 18.000 étudiants africains poursuivent actuellement leurs études dans des instituts supérieurs au Maroc, dont 6.500 bénéficient des bourses d’études, a fait savoir, mercredi à Meknès, le secrétaire général du ministère de l’Enseignement supérieur, de la recherche scientifique et de la formation des cadres, Mohamed Aboussaleh.
Ces étudiants africains sont originaires de 42 pays, a précisé le responsable lors des travaux du 17è forum des arts et métiers-entreprises, organisé les 15 et 16 mars par l'Ecole Nationale Supérieure des Arts et Métiers (ENSAM).
M. Aboussaleh a, dans ce sens, mis l’accent sur le soutien et l’assistance sociale dont profitent ces durant leur cursus universitaire au Maroc.
Le grand défi du ministère est de répondre à la demande sociale croissante sur les structures d’accueil et d’améliorer la qualité du système d’enseignement et son rendement, a-t-il relevé.
Abondant dans le même ordre d’idées, il a souligné que la garantie de la qualité et l’un des piliers principaux de la vision stratégique de la réforme de l’enseignement 2015-2030, ajoutant que le secteur de l’enseignement se penche actuellement sur l’élaboration des structures et des moyens d’action nécessaires pour l’accélération de la mise en place des missions de l’Agence Nationale d’évaluation et de garantie de la qualité de l’enseignement supérieur et de la recherche scientifique.
Cette Agence, a-t-il dit, sera chargée des missions d’évaluations des établissements d’enseignement publics et privés, des instituts de recherches, des filières de formations, des activités des études doctorales , des structures de recherches scientifiques et de la coopération universitaire et de l’équivalence des diplômes.
Le Forum Arts et Métiers est un rendez-vous annuel qui se veut un espace de rencontre avec les différents opérateurs socio-économiques pour engager une réflexion sur le développement d’une coopération triangulaire Maroc-Afrique-Europe. Il est aussi l’occasion pour discuter du rôle que peut jouer l’ingénieur Arts et Métiers dans la réussite de cette politique d’ouverture nationale à l’économie mondiale et sur les opportunités de travail et entrepreneuriat créées par les grands projets de développement et d’investissement au Maroc et en Afrique.


           

Nouveau commentaire :

Actus | Politique | Economie | Chroniques | Cultures | Société | Arts | Livres | Education | Médias | Science | Technologies | Divertissement | Sport | Hdhod


IOS
Anrdoid
Facebook
Twitter
Rss