Affaire Troadec : la voiture du fils retrouvée à Saint-Nazaire


Jeudi 2 Mars 2017 - 18:43
AFP


Vingt-quatre heures après la découverte dans le Finistère de la carte vitale de Charlotte, la fille de la famille Troadec disparue depuis deux semaines, les enquêteurs ont retrouvé jeudi la voiture du fils, vide de tout occupant, à Saint-Nazaire.


La voiture, une Peugeot 308 gris clair, qui était activement recherchée par les enquêteurs, a été découverte dans la matinée, a indiqué à l'AFP le procureur de la République de Nantes, Pierre Sennès. Le magistrat a précisé qu'aucun corps n'avait été retrouvé.

La voiture était garée parmi d'autres véhicules sur le parking d'une église, près de la zone portuaire de Saint-Nazaire, ont constaté des journalistes de l'AFP.

En fin de matinée, des policiers étaient sur place, dont des membres de la police technique et scientifique qui ont effectué des relevés. Selon les premières constatations, ils n'ont rien sorti de la voiture du jeune homme de 21 ans. A la mi-journée, une grande bâche noire a été déployée sur le véhicule qui a été embarqué sur la plateforme d'une dépanneuse escortée par deux motards de la police, a constaté l'AFP.

Mercredi, c'est un pantalon de Charlotte, 18 ans, avec, dans une poche du vêtement, sa carte d'assurée sociale, qui avait été découvert par une joggeuse, à Dirinon, près de Brest, dans le Finistère d'où est originaire la famille Troadec.

Mais quelque 260 kilomètres séparent Dirinon de Saint-Nazaire et le mystère de la disparition de la famille s'épaissit encore un peu plus pour les enquêteurs. Ces derniers effectuent leurs investigations dans le cadre d'une information judiciaire ouverte contre X pour "homicides volontaires, enlèvements et séquestrations".

Hélicoptère et plongeurs

Dans la matinée, des sources proches de l'enquête avaient annoncé que les recherches devaient reprendre jeudi dans le secteur de Dirinon, dans un périmètre élargi par rapport à celui ratissé la veille.

Devaient participer à ces recherches la section aérienne de la gendarmerie de Rennes, et une trentaine de gendarmes du Finistère. Des élèves gendarmes devaient aussi les épauler.

Jeudi, un hélicoptère a survolé la zone bouclée mercredi, a constaté une journaliste de l'AFP.

Dirinon étant bordée par l'embouchure de deux rivières, au nord et au sud, et la zone comprenant des étangs, des plongeurs de la gendarmerie sont arrivés sur place, a constaté une journaliste de l'AFP. Selon l'un d'eux, ils devraient entamer leurs plongées à partir de 15H00. Ils ont à leur programme plusieurs sites de recherche dans le secteur,

"On engage ces moyens pour tenter de découvrir d'autres éléments (que le pantalon et la carte vitale) ou des indices qui permettraient d'expliquer ce qu'il s'est passé" dans cette affaire, a expliqué la source porche de l'enquête.

Mercredi, des investigations ont de nouveau été menées au domicile des Troadec, à Orvault (Loire-Atlantique), à quelque 280 kilomètres de Dirinon et une soixantaine de Saint-Nazaire. Du sang, en grande quantité, y a été découvert, selon le procureur de la République de Nantes, Pierre Sennès.

Au début de l'enquête, les enquêteurs avaient déjà mis la main sur un téléphone portable souillé de sang et découvert de nombreuses taches de sang, à l'étage, dans l'escalier et au rez-de-chaussée du pavillon, dont certaines essuyées, laissant penser à une scène de violences.

Ces traces appartiennent au père, à la mère et au fils, mais le sang de la fille n'a jusque là pas été découvert.

La famille Troadec a mystérieusement disparu depuis le 16 février. C'est la soeur de Brigitte Troadec, inquiète de ne pas avoir de nouvelles, qui avait donné l'alerte.

Les enquêteurs ont pu établir que les téléphones portables des membres de la famille n'avaient plus été activés depuis la nuit du 16 au 17 février. Les deux véhicules des parents ont été placés sous scellés.

La mère et la fille avaient par ailleurs fait une opposition bancaire le 16 février, après l'utilisation frauduleuse de la carte bleue de la jeune fille, a précisé mercredi M. Sennès. De source proche du dossier, cette carte aurait été utilisée à l'insu de Charlotte pour payer des parties de jeux vidéos en ligne.


           

Nouveau commentaire :


Lire encore sur Hdhod:
< >

Actus | Politique | Economie | Chroniques | Cultures | Société | Arts | Livres | Education | Médias | Science | Technologies | Divertissement | Sport | Hdhod


IOS
Anrdoid
Facebook
Twitter
Rss