Algérie: Le pouvoir est convaincu que son ennemi est à l’intérieur du peuple

Ammi Said
Samedi 23 Mai 2009 - 12:59


Les dafistes, le clan d’Oujda et d’ailleurs et les opportunistes d’ici et d’ailleurs dépensent nos richesses pour rester au pouvoir. Ils ne sont, nullement, intéressés par la construction, la modernisation et le développement de notre pays. Ils ne travaillent pas dans le but d’instaurer une paix sociale, une justice qui sera au service des lois et des victimes et une solidarité qui permettra aux plus fragiles et aux plus pauvres d’accéder au savoir, aux soins de bonnes qualités et à un espoir qui leur permettra d’aspirer à un avenir meilleur.


Algérie: Le pouvoir est convaincu que son ennemi est à l’intérieur du peuple
Le pouvoir est convaincu, que son ennemi, est à l’intérieur du peuple, que son trône est menacé par ceux qui désirent un Etat fort et au service de la nation entière et que les puissances extérieures les soutiendront sans qu’ils ne le payent un prix très fort (nous savons tous que l’argent engrangés par le pétrole et le gaz ne revient pas en Algérie ou ils revient sous forme de produit prêt à consommer, donc, non générateur ni de savoir faire, ni de richesses produites par nos travailleurs et enfin, il ne revient, jamais, sous forme de transfert de technologie qui sera au service d’une économie créatrice, productrice et capable de nous amener à une autonomie réelle).

Le pouvoir met toute sa puissance: financière, militaire, policière et administrative au service du contrôle et puis de l’élimination ou de la neutralisation de toute menace, issue de son peuple, qui risque de mettre, en cause: leurs privilèges, leurs richesses illicites et leurs impunités concernant leurs actes criminels organisés, planifiés et réalisés contre: notre économie (gaspillage, bradage, projets inutiles et coûteux, retards entraînants des coûts faramineux…), notre élite (exil, assassins, mise à l’écart, salaire minable pour les maintenir dans la pauvreté…), destruction progressive de notre école et de nos universités (manque de moyen, de livres, de revues scientifiques, politisation pernicieuse…), falsification de notre histoire, propagandes (pour diviser, créer la méfiance entre les gens…), rumeurs, corruption, terreur, guerre, manipulations…sont les autres moyens utilisés jusqu’à l’usure par le pouvoir afin de se maintenir et de durer.

Le pouvoir n’a, en somme, qu’un projet affaiblir le peuple et l’opposition et continuer à s’asseoir sur nos richesses et les dilapider. Le facteur humain est, totalement, ignoré et négligé, sauf, s’il se met à son service et au service exclusif de ses intérêts. Je l’ai dit ici ou là, que ce pouvoir, a bradé 100 milliards de neurones fois 35 millions pour s’accaparer des 50 milliards de dollars qui rentrent dans les caisses de l’état (virtuellement puisque l’état est virtuel).

Les richesses pétrolières sont appelées à baisser et à s’épuiser mais la richesse humaine ( intellectuelle, morale, culturelle, sportive…) durera, autant que durera, la vie. Alors, à quand, un pouvoir qui pourra se construire sur elle, pour notre bien à tous? Je ne pense pas que ça sera possible tant que ceux qui ont volé notre indépendance seront encore au pouvoir.
Fraternellement


           


1.Posté par El Mouhtarem le 23/05/2009 14:24
Je ne vois pas pourquoi vous ne mentionnez pas la source www.ffs1963.unblog.fr Merci

Nouveau commentaire :

Actus | Politique | Economie | Chroniques | Cultures | Société | Arts | Livres | Education | Médias | Science | Technologies | Divertissement | Sport | Hdhod


IOS
Anrdoid
Facebook
Twitter
Rss