Bosnie: un Serbe élu maire de Srebrenica


Lundi 17 Octobre 2016 - 16:14
AFP


La commission électorale a officiellement validé lundi la victoire d'un Serbe à la mairie de Srebrenica, ville-martyre de la guerre intercommunautaire en Bosnie, qui était dirigée sans interruption par des musulmans bosniaques depuis 1999.


Les Bosniaques s'étaient inquiétés des conséquences de cette victoire de Mladen Grujicic, lui reprochant notamment de ne pas qualifier d'acte de génocide le massacre de plus de 8.000 hommes et adolescents bosniaques en juillet 1995.

Selon les résultats officiels annoncés lundi, Mladen Grujicic a remporté 54,4% des suffrages le 2 octobre, contre 45,5% au sortant bosniaque Camil Durakovic.

Ce dernier n'était pas joignable dans l'immédiat, mais il avait contesté la semaine dernière les résultats préliminaires en dénonçant des "irrégularités".

Hatidza Mehmedovic, qui dirige l'une des principales associations des "mères de Srebrenica", a reproché à la communauté internationale de n'être pas intervenue pour faire annuler l'élection.

"Nous avons été trahis par la communauté internationale en 1995, lorsqu'ils nous avaient laissés aux assassins, et ils viennent de nous trahir une seconde fois", a dit Mme Mehmedovic qui a perdu ses deux fils et son mari dans le massacre.

Cette tuerie commise par les forces serbes de Bosnie peu avant la fin de le conflit bosnien (1992-95), est considérée comme un acte de génocide par la justice internationale.

Selon Mme Mehmedovic, le vainqueur du scrutin, Mladen Grujicic, "ne peut pas diriger" la ville "parce que ses idoles sont des criminels de guerre, comme Radovan Karadzic".

Ancien chef politique des Serbes de Bosnie, celui-ci a été condamné en mars à 40 ans de prison par le Tribunal pénal international pour l'ex-Yougoslavie (TPIY), notamment pour crimes de guerre et contre l'humanité, et acte de génocide.

"Je ne crains rien pour moi. Ils m'ont tuée depuis longtemps, avec mes fils. Mais j'ai peur pour les jeunes qui ont des enfants et qui essaient de reconstruire quelque chose à Srebrenica, la confiance surtout", a dit Mme Mehmedovic.

Les candidats ont désormais trois jours pour déposer d'éventuelles réclamations.

"Les élections à Srebrenica sont une histoire finie, conclue par la victoire de notre candidat", s'est réjoui le chef politique des Serbes de Bosnie, Milorad Dodik, cité par l'agence serbe Beta.

Il a affirmé que toutes les victimes de la guerre, serbes et bosniaques, seraient respectées par Mladen Grujicic.

Dans une interview accordée à l'AFP avant le scrutin, M. Grujicic, un professeur de chimie de 34 ans, avait admis que "le crime contre les Bosniaques a eu lieu", "mais je laisse aux institutions compétentes le soin de le qualifier".


           

Nouveau commentaire :


Lire encore sur Hdhod:
< >

Vendredi 21 Juillet 2017 - 12:24 Séisme: 80 personnes hospitalisées en Turquie

Actus | Politique | Economie | Chroniques | Cultures | Société | Arts | Livres | Education | Médias | Science | Technologies | Divertissement | Sport | Hdhod


IOS
Anrdoid
Facebook
Twitter
Rss