COR - Oxfam alerte sur la sécheresse en Afrique de l'Est

Reuters
Mardi 29 Septembre 2009 - 17:49


La sécheresse qui sévit pour la cinquième année consécutive accule vers la famine et la misère plus de 23 millions d'habitants d'Afrique de l'Est, répartis dans sept pays, a estimé mardi l'ONG caritative internationale Oxfam.


COR - Oxfam alerte sur la sécheresse en Afrique de l'Est
L'organisation, qui a lancé un appel en faveur d'une aide internationale de 9,5 millions de livres sterling (15 millions de dollars), a averti que la situation s'était aggravée avec la hausse des prix des denrées alimentaires et les conflits. Les pays les plus touchés par cette sécheresse sont le Kenya, l'Ethiopie, la Somalie et l'Ouganda.

"La malnutrition dépasse maintenant les niveaux d'urgence dans certaines régions, et des centaines de milliers de précieuses têtes de bétail sont en train de mourir", écrit Oxfam.

Pour Paul Smith Lomas, directeur d'Oxfam pour l'Afrique de l'Est, c'est là la pire crise humanitaire à laquelle cette organisation ait assistée.

Les saisons des pluies deviennent plus courtes, du fait des changements climatiques en cours dans le monde, ajoute-t-il. Et les sécheresses, qui n'intervenaient en moyenne qu'une fois tous les dix ans, se produisent maintenant tous les deux ou trois ans.

A Wajir, dans le nord du Kenya, près de 200 animaux ont été récemment retrouvés morts autour d'une source tarie, a raconté Lomas.

ENFANTS MAL NOURRIS EN SOMALIE

"Dans certains endroits, les gens survivent avec deux litres d'eau par jour (par personne). Les conditions n'ont jamais été si dures et si inhospitalières, et les gens ont désespérément besoin de notre aide pour survivre", explique-t-il.

Environ 3,8 millions de Kenyans, soit un dixième de la population du pays, ont besoin d'une aide d'urgence, évalue Oxfam, cela notamment parce que les prix des denrées de base ont fortement augmenté.

En Ethiopie, 13,7 millions d'habitants sont menacés de malnutrition sévère et ont besoin d'aide. Nombreux sont les paysans qui sont contraints de vendre du bétail pour acheter à manger.

En Somalie, un enfant sur six est d'ores et déjà très mal nourri. Du fait du conflit entre le pouvoir central et les insurgés islamistes, les agriculteurs ont du mal à faire pousser quoi que ce soit et la sécheresse dévaste des régions vers lesquelles des populations de déplacés ont fui. La moitié de la population est touchée.

Dans le nord de l'Ouganda, les agriculteurs ont perdu la moitié de leurs récoltes.

Parmi les autres pays durement touchés figurent le Soudan, Djibouti et la Tanzanie.

Des pluies sont certes attendues pour octobre, mais elles risquent d'être soit parcimonieuses, soit de tourner au déluge, ce qui ne fera qu'aggraver la situation.


           

Nouveau commentaire :


Lire encore sur Hdhod:
< >

Actus | Politique | Economie | Chroniques | Cultures | Société | Arts | Livres | Education | Médias | Science | Technologies | Divertissement | Sport | Hdhod


IOS
Anrdoid
Facebook
Twitter
Rss