Crise du Golfe : Pas d’intervention militaire contre le Qatar


Jeudi 15 Juin 2017 - 09:48
AA


​Selon la chaîne d’information saoudienne Al Arabiya, Yousef Al Otaiba, ambassadeur des Émirats arabes unis à Washington a annoncé « qu’une liste de demandes spécifiques à destination du Qatar sera prochainement communiquée à Washington » tout en soulignant « qu’aucune intervention militaire contre le Qatar n’est prévue. »


Selon la même source, Yousef Al Otaiba a assuré aux États-Unis que « le boycott du Qatar n’aura aucune incidence sur la base militaire américaine Al Udeid située au Qatar. » 

Sans préciser la nature des mesures qui seront prises contre le Qatar, l’ambassadeur des Émirats arabes unis a ajouté que « des mesures supplémentaires sont à prévoir si le Qatar ne modifie pas sa politique. » 

Depuis le 5 juin, l’Arabie Saoudite, l’Égypte, les Émirats arabes unis, le Bahreïn, le Yémen, la Mauritanie et les îles Comores, les Maldives ont annoncé la rupture de leurs relations diplomatiques avec le Qatar l’accusant de « soutenir le terrorisme ». 

La Jordanie et Djibouti ont annoncé, quant à eux, la réduction de leurs représentations diplomatiques à Doha.

L’Arabie Saoudite, les Émirats arabes unis, le Bahreïn et l’Égypte ont également fermé depuis la semaine dernière leurs frontières terrestres, leurs espaces maritimes ainsi que leurs espaces aériens aux avions qataris.

De son côté, le Qatar a réfuté les accusations de soutenir le terrorisme. Se considérant victime d’une campagne de dénigrement, il a accusé ses voisins du Golfe de chercher à le « mettre sous tutelle ».


           

Nouveau commentaire :

Actus | Politique | Economie | Chroniques | Cultures | Société | Arts | Livres | Education | Médias | Science | Technologies | Divertissement | Sport | Hdhod


IOS
Anrdoid
Facebook
Twitter
Rss