Déclaration finale du G20: Pour un développement économique équilibré, solide, et durable


Mardi 6 Septembre 2016 - 12:18
AA


Hangzhou - La Déclaration finale du Sommet du G20 qui s’est achevé hier lundi dans la ville chinoise de Hangzhou, s’est focalisée sur la revitalisation du commerce international, l'éradication de la pauvreté, la réalisation d’un développement mondial durable et inclusif, l'innovation dans la croissance économique, la coopération dans la lutte contre le terrorisme, et la création de nouvelles opportunités d’emplois.


La déclaration a relevé le rôle que pourrait jouer l'innovation dans la croissance mondiale, et la nécessité de fournir un soutien aux pays en développement dans les secteurs des infrastructures, de l'énergie, et des ressources hydriques.

Les Etats membres du G20 ont réaffirmé l’importance de la liberté du commerce et des investissements internationaux, et la nécessité de leur fournir les facilités nécessaires, soulignant qu’ils prépareront un plan à ce sujet, d'ici la fin de cette année.

Le G20 a appelé les organisations concernées à prendre des mesures à cet égard.

La Déclaration a, en outre, noté que le sommet a discuté des mesures à prendre pour atteindre l'objectif fixé par les Nations Unies en vue d'éradiquer la pauvreté dans le monde à l’horizon 2030.

Le document a souligné l'importance des réformes structurelles, afin de parvenir à un développement économique équilibré, solide, et durable.

Neuf points prioritaires ont été identifiés dans ce contexte, concernant la relance du commerce international et de l'investissement, les réformes dans le domaine de l'emploi, l'encouragement à l'innovation, l'amélioration des infrastructures, et le soutien à la concurrence.

La Déclaration finale du sommet du G20 a confirmé la nécessité de lutter contre le terrorisme sous toutes ses formes et l’assèchement de ses sources de financement, rappelant, à ce sujet, l'importance de l'échange d'informations entre tous les pays.

Les États doivent respecter leurs obligations relatives au gel des fonds financiers du terrorisme, et à l'application des sanctions, a noté le document.

Fondé en 1999, le G 20 est un forum qui a été fondé en réponse aux crises financières qui ont secoué le monde lors de la décennie 90 du siècle dernier. Ses Etats membres représentent 85% de la richesse mondiale.

Le G 20 comporte la Chine, l’Inde, l’Indonésie, la Corée du Sud, l’Arabie Saoudite (Asie), l’Afrique du Sud (Afrique), l’Argentine, le Brésil (Amérique du Sud), le Royaume-Uni, la France, l’Italie, l’Allemagne (Europe), la Russie et la Turquie (hors UE), les Etats-Unis, le Canada, le Mexique (Amérique du Nord) et l’Australie.


           

Nouveau commentaire :

Actus | Politique | Economie | Chroniques | Cultures | Société | Arts | Livres | Education | Médias | Science | Technologies | Divertissement | Sport | Hdhod


IOS
Anrdoid
Facebook
Twitter
Rss