Des livres à disposition dans la rue enchantent les lecteurs viennois

AFP
Mercredi 5 Janvier 2011 - 11:25


Vienne - Des romans, des livres pour enfants, des ouvrages techniques ou encore des guides de voyage - on trouve de tout dans les armoires à livres publiques de Vienne, un projet au succès grandissant lancé par un artiste local.


Des livres à disposition dans la rue enchantent les lecteurs viennois
Deux armoires, chacune pouvant contenir 250 livres, ont été installées en 2010, l'une dans le quartier "bobo" de Neubau, l'autre sur le populaire et cosmopolite marché du Brunnenmarkt, avec ce principe simple: tout le monde peut venir prendre ou déposer des livres, à toute heure et sans engagement d'aucune sorte.

Le succès de l'initiative pourrait se confirmer avec l'installation d'une troisième armoire début 2011.

L'artiste Frank Gassner, un Viennois de 37 ans, a voulu rendre une partie de l'espace urbain aux citoyens: "Ce qui m'intéressait, c'était de faire quelque chose dans l'espace public qui serve à tout le monde, sans visée commerciale. Ca n'existe presque plus", explique-t-il dans un entretien à l'AFP.

Sous la neige, Anna, une infirmière de 59 ans qui fuit les bibliothèques, leur cotisation et leurs délais de retour, inspecte les étagères du Brunnenmarkt à la recherche d'ouvrages médicaux. "Je viens à chaque fois que je vais au supermarché, je lis énormément", raconte-t-elle.

Stefan, étudiant de 24 ans, jette lui aussi régulièrement un coup d'oeil à chaque fois qu'il passe au Brunnenmarkt: "Je ne cherche rien de particulier, je me laisse surprendre", s'amuse-t-il, en se rappelant du jour où il a trouvé un manuel d'utilisation pour un logiciel des années 1990.

Chaque armoire a son design particulier, adapté à son emplacement: située à un coin de rue, l'armoire de Neubau ressemble à une bibliothèque aux portes vitrées, qui penche comme pour attirer le piéton curieux. Au Brunnenmarkt, trois caissons tenus à des hauteurs différentes par des pieds métalliques occupent une petite place, près de bancs pratiques en été pour feuilleter les ouvrages.

L'idée "parle à toutes les couches de la population, du jeune issu de l'immigration à la retraitée qui habite le quartier depuis des décennies", explique Irene Prieler, une architecte qui a contribué au design de l'armoire du Brunnenmarkt et s'occupe régulièrement de son entretien.

Frank Gassner a financé le projet de sa poche, préférant l'action aux longues négociations nécéssaires à l'obtention de subventions; il s'est étonné de voir que certains utilisateurs triaient et rangeaient spontanément les livres: "Les gens sont plus raisonnables qu'on ne le croit", plaisante-t-il.

Et de fait, malgré les craintes de vandalisme, les deux armoires ont été épargnées par les dégradations: un seul graffiti en dix mois, un bilan qui montre le respect que suscite l'initiative. "Il n'y a de vandalisme que quand un objet ne convient pas ou ne fonctionne pas", affirme Irene Prieler.

Les armoires à livres semblent en effet bien convenir aux Viennois, car les ouvrages qu'elles contiennent se renouvellent en quasi totalité d'une semaine sur l'autre, selon Frank Gassner, la notoriété du projet dépassant désormais le cadre de la capitale autrichienne.

"Un jour, j'ai vu une dame âgée arriver avec deux valises pleines de livres à déposer. Elle était venue en bus exprès de Klosterneuburg" (à 15 km de Vienne), se souvient Friedrich Ploeckinger, qui tient une boutique de disques vinyles dont la vitrine donne sur une des armoires.

Témoin de premier ordre de la "réaction positive" des riverains, il compte "entre 10 et 30 personnes par jour qui s'y arrêtent".


           

Nouveau commentaire :

Actus | Politique | Economie | Chroniques | Cultures | Société | Arts | Livres | Education | Médias | Science | Technologies | Divertissement | Sport | Hdhod


IOS
Anrdoid
Facebook
Twitter
Rss