Deux albums et 50 bougies pour Iznogoud, toujours aussi bête et méchant


Mardi 7 Février 2012 - 13:02
AFP


Paris - L'ignoble vizir Iznogoud fête cette année ses cinquante ans et tente toujours de devenir "calife à la place du calife" : une persévérance qui méritait d'être célébrée par deux albums, dont l'un réalisé avec la complicité de Nicolas Canteloup.


Deux albums et 50 bougies pour Iznogoud, toujours aussi bête et méchant
Le 21 février paraîtra chez IMAV Editions "Iznogoud Président", année électorale oblige. Au scénario, Nicolas Canteloup et Laurent Vassilian, l'auteur des sketches de l'humoriste, au dessin Nicolas Tabary, le fils de Jean Tabary, décédé en août 2011, et premier dessinateur de ce personnage mythique.

"Iznogoud, 25 histoires de Goscinny et Tabary de 1962 à 1978" sortira chez le même éditeur le 23 février. Sont réunies en un seul volume vingt-cinq histoires écrites par René Goscinny et dessinées par Jean Tabary, publiées dans les magazines Record et Pilote puis éditées en albums.

Parues entre 1962 et 1978, ces histoires sont des bijoux d’humour et le volume comprendra aussi des surprises, comme la première aventure d'Iznogoud dans sa version recolorisée.

L'expression fétiche d'Iznogoud, "Je veux être calife à la place du calife", est aujourd’hui passée dans le langage courant et c'est l’une des grandes trouvailles de Goscinny, souligne l'éditeur.

Après avoir publié les trois volumes des "Histoires inédites du Petit Nicolas", Anne Goscinny et Aymar du Chatenet, fondateurs d'IMAV Editions en 2004, ont voulu donner au public l'occasion de découvrir ou de redécouvrir Iznogoud à l'occasion du 50e anniversaire de sa création.

C'est justement dans le Petit Nicolas qu'est née l'idée d'Iznogoud. Goscinny y campe en août 1961 un moniteur de colonie de vacances qui raconte aux enfants l'histoire d’un ignoble vizir.

Se souvenant de ce récit, Goscinny crée le personnage d'Iznogoud avec le dessinateur Jean Tabary. Sa première aventure paraît début 1962 dans le très catholique magazine Record. En mai 1968, le vizir rejoint dans Pilote les autres personnages de Goscinny, dont Astérix et Lucky Luke.

Dès 1962, Iznogoud est publié en albums. Après la disparition de René Goscinny en 1977, Jean Tabary continue seul l'aventure. Iznogoud devient aussi le héros d'un dessin animé pour la télévision en 1995 et d'un film en 2005 (2,5 millions d'entrées), selon IMAV.


           

Nouveau commentaire :

Actus | Politique | Economie | Chroniques | Cultures | Société | Arts | Livres | Education | Médias | Science | Technologies | Divertissement | Sport | Hdhod


IOS
Anrdoid
Facebook
Twitter
Rss