Eddy Mitchell et Fred Testot font revivre sur scène "Un Singe en hiver"


Jeudi 13 Mars 2014 - 10:08
AFP


Paris - Dans les pas de Jean Gabin et Jean-Paul Belmondo, Eddy Mitchell et Fred Testot, qui fait ses débuts au théâtre, partagent l'affiche d'"Un Singe en hiver", adaptation théâtrale inédite du film d'Henri Verneuil, d'après le roman d'Antoine Blondin.


Sur la scène du Théâtre de Paris, Eddy Mitchell est Albert, patron bourru d'une petite pension de famille de la côte normande. Un soir, Gabriel, un mystérieux client (Fred Testot), de vingt ans son cadet, débarque pour la nuit. A l'automne de sa vie, Albert a fait le serment de ne plus boire. Le plus jeune trouve dans la boisson un sens à une vie compliquée.

Entre l'aubergiste et ce client à la dérive qui lui évoque le fils qu'il n'a pas eu, une amitié s'installe spontanément. L'ancien tentera désespérément d'arracher le plus jeune aux sirènes de l'ivresse, avant d'y succomber à nouveau avec lui.

Dans une mise en scène de Stéphane Hillel au service des répliques jubilatoires de Michel Audiard qui avait signé les dialogues du film de 1962, les deux comédiens forment un duo attachant, sans toutefois atteindre la fougue de Gabin et Belmondo en inoubliables "seigneurs de la cuite", sous la direction de Henri Verneuil.

"Dis-toi bien que si quelque chose devait me manquer, ça serait pas le vin: ça serait l'ivresse!", assène l'ancien au plus jeune.

Pour la première fois au théâtre, et dans un emploi dramatique, l'amuseur Fred Testot révélé par le "SAV des émissions" (Canal+), avec Omar Sy, livre une performance très applaudie dans le rôle que créa Belmondo. Eddy Mitchell apparaît plus en retrait, bien qu'efficace dans son personnage renfrogné.

- Boire pour voyager -

"Ce qui m'intéresse, ce sont les projets et les défis. Le théâtre, ce n'est pas mon domaine. Ca m'amuse car ca me change d'être chanteur ou acteur de cinoche, mais je ne suis pas un comédien avec un grand C: je serais incapable de jouer ce que je n'ai pas envie de jouer", confie à l'AFP Eddy Mitchell, 71 ans.

Après de nombreux rôles au cinéma, le chanteur, qui a renoncé aux tournées mais pas aux albums, a fait ses premiers pas au théâtre en 2008 dans "Le Temps des cerises", de Niels Arestrup, à la Madeleine.

"Quand on m'a proposé +Un Singe en hiver", j'ai accepté sans hésiter mais j'étais persuadé que la négociation des droits serait très compliquée et que ça ne se ferait pas!", confie-t-il. "J'ai tout de suite pensé à Fred Testot: c'est un mec qui a une fantaisie et un bonheur de vivre extraordinaire. Il se régale et s'amuse. Nos personnages boivent pour voyager, pas pour se saouler comme les jeunes d'aujourd'hui..."

"Dès que nous avons signé la pièce, j'ai appelé Jean-Paul (NDRL: Belmondo). Il était ravi. Il ne m'a pas donné de conseils. Ce n'est pas son genre", souligne Eddy Mitchell. Le chanteur et comédien sera le 2 avril, avec Johnny Hallyday, au générique d'un nouveau film, "Salaud, on t'aime", de Claude Lelouch.

A la rentrée, "Monsieur Eddy" tournera le premier film de Sylvain Rougerie, une comédie policière intitulée "Brise de Mer", où il incarnera un vieux forban.


           

Nouveau commentaire :

Actus | Politique | Economie | Chroniques | Cultures | Société | Arts | Livres | Education | Médias | Science | Technologies | Divertissement | Sport | Hdhod


IOS
Anrdoid
Facebook
Twitter
Rss