Estrosi affirme que "Yade a le devoir d'être utile à sa famille politique !"

lepoint.fr/Jamila Aridj
Dimanche 21 Décembre 2008 - 20:26


Depuis qu'elle a refusé de se présenter comme tête de liste de l'UMP en Île-de-France aux élections européennes de juin 2009, comme le souhaitait Nicolas Sarkozy, Rama Yade est la cible d'attaques de la part de sa propre famille politique.


Estrosi affirme que "Yade a le devoir d'être utile à sa famille politique !"
Le Parisien/Aujourd'hui en France citait dimanche une phrase prêtée à Christian Estrosi au sujet de la secrétaire d'État aux Droits de l'homme : "Elle existe parce que Sarkozy l'a fabriquée ! On fait un placement, on le fait fructifier et, au moment où on veut en tirer les bénéfices, voilà..." Des propos qui n'ont pas manqué de choquer Rama Yade, qui, par média interposé, lui a demandé jeudi de les "démentir" . Interrogé par lepoint.fr, Christian Estrosi s'explique.

lepoint.fr : Rama Yade vous demande de démentir les propos que vous prête le Parisien/Aujourd'hui en France...
Christian Estrosi : Elle me demande de démentir ces propos s'ils sont vrais, mais ce n'est pas le cas. Au cours d'un repas avec des journalistes, on m'a demandé : "Qu'est-ce que vous pensez de Rama Yade ?" J'ai répondu : Il y des ministres qui ont de l'expérience, qui ont été des élus, qui ont eu des responsabilités publiques, locales et nationales avant d'être nommés ; d'autre part, il y a une autre catégorie de ministres - dont fait partie Rama Yade - qui ont été choisis pour leur compétence, leur talent, et parce qu'ils représentent éventuellement une certaine diversité. Après avoir fait leurs preuves au sein du gouvernement, leur objectif est ensuite d'aller conquérir des mandats au nom de leur formation politique . Pour Rama Yade, il est question de rendre utile quelqu'un de talentueux au gouvernement afin de gagner une élection.

Selon vous, Rama Yade n'avait pas le droit de dire non à Nicolas Sarkozy au sujet des élections européennes ?
C. E. : C'est un honneur qui lui est fait, et je ne comprends pas qu'elle puisse refuser. Quelle que soit la fonction ou ce que nous représentons, nous devons être utiles au président et à l'UMP. Rama Yade a le devoir d'être utile à sa famille politique ! On lui propose d'être tête de liste en Île-de-France - la plus grande région de France - aux élections européennes de juin 2009, c'est un immense honneur qu'on lui fait. Mais tout cela va s'arranger.

Qu'entendez-vous par là ?
C. E. : Je pense qu'elle reviendra sur sa décision. Nous avons besoin d'elle. Moi, depuis vingt-cinq ans que je fais de la politique avec Nicolas Sarkozy, je n'ai jamais eu le droit de refuser quoi que ce soit. Il ne m'a jamais laissé le droit de refuser".

Pensez-vous comme Nadine Morano, secrétaire d'État à la famille que la "diversité ne doit pas être un bouclier pour les membres du gouvernement" ?
C. E. : Nadine Morano a raison : nous sommes tous Français, quelles que soient notre couleur de peau, notre condition sociale ou notre confession. Nous sommes au service de l'État, de la politique, de notre formation politique et de ce que nous demande le chef de l'État, et tout le reste ne peut pas constituer un bouclier.


           

Nouveau commentaire :

Actus | Politique | Economie | Chroniques | Cultures | Société | Arts | Livres | Education | Médias | Science | Technologies | Divertissement | Sport | Hdhod


IOS
Anrdoid
Facebook
Twitter
Rss