Etats-Unis : une autre décision de Bush revue

BBCAfrique.com/Isabelle Grimaldi
Mardi 10 Mars 2009 - 11:31


Barack Obama a affirmé, lundi soir, que la science et l’éthique ne sont pas incompatibles dans le domaine de la recherche sur les cellules souches prélevées sur des embryons humains. “Je comprends les inquiétudes de certains”, a déclaré le président américain, avant d’ajouter que son gouvernement va établir un code de conduite qui sera “strict” et qui “ne tolérera aucun abus”.


Etats-Unis : une autre décision de Bush revue
“Le clonage ne doit avoir aucune place dans notre société”, souligne notamment Barack Obama.
Le décret signé par le chef de la Maison Blanche abroge celui par lequel George Bush avait, en 2001, interdit le financement public de la recherche sur les potentialités médicales des cellules souches prélevées sur des embryons humains.
De nombreux chercheurs estiment que les cellules souches, qui ont la particularité de devenir n’importe quel autre type de cellules, pourraient mener à des traitements pour certaines paralysies et différentes maladies, parmi lesquelles le cancer, la maladie d’Alzheimer et la maladie de Parkinson.
D’autres scientifiques estiment que les cellules souches prélevées sur des embryons humains sont inutiles car les laboratoires obtiennent déjà des cellules souches d’autres sources, à savoir des donneurs adultes ou les cordons ombilicaux en particulier.
En signant son décret sur les cellules souches, Barack Obama n’a pas seulement levé l’embargo que George Bush avait imposé.
Il a aussi affirmé, contrairement à son prédécesseur, que tous les croyants ne pensent pas que la destruction de l’embryon, entrainée par le prélèvement de cellules souches, soit nécessairement immorale.
"En tant que personne qui a la foi", a estimé Barack Obama avant d'ajouter: “je crois que nous sommes appelés à prendre soin les uns des autres et à œuvrer pour alléger les souffrances humaines ”.
La levée de l’embargo sur les cellules souches d’origine embryonnaire est applaudie par Nancy Pelosi, la présidente de la Chambre qui est catholique, ainsi que par de nombreux scientifiques, des associations de malades et des fondations pour la recherche médicale, en particulier celle créée par l’acteur Christopher Reeves avant sa mort des suites d’une paralysie.
Le décret de M. Obama est, cependant, dénoncé par les dirigeants de l’opposition républicaine au Congrès et par de nombreux groupes religieux.
La conférence des évêques catholiques américains le condamne ainsi comme “une triste victoire de la politique sur la science et l’éthique”.
Anticipant le décret du président Obama, le Vatican avait rappelé, dimanche, qu’il considère le recours à des cellules souches issues d’embryons comme “immoral”, parce que le prélèvement entraine la mort du foetus.


           

Nouveau commentaire :


Lire encore sur Hdhod:
< >

Actus | Politique | Economie | Chroniques | Cultures | Société | Arts | Livres | Education | Médias | Science | Technologies | Divertissement | Sport | Hdhod


IOS
Anrdoid
Facebook
Twitter
Rss