Etude du Soleil : première découverte pour la sonde Koronas-Photon

RIA Novosti
Samedi 11 Avril 2009 - 10:09


La sonde Koronas-Photon (*) vient de réaliser sa première découverte, en détectant deux zones d'activité sur le Soleil, après deux années de minimum solaire, rapporte le site strf.ru, citant lui même l'Agence spatiale russe Roskosmos.


Etude du Soleil : première découverte pour la sonde Koronas-Photon
Les télescopes TESIS, installés à bord de la sonde Koronas-Photon, ont effectué leur première découverte: deux ans après le début d'un minimum qui n'a désormais que trop duré, de nouvelles zones d'activité ont enfin commencé à se former sur le Soleil.
Deux zones actives ont été enregistrées par les télescopes dans la couronne solaire le 27 mars dernier, et ont pu être observées sans discontinuer pendant quatre jours. Il est à noter que ces deux régions sont considérablement éloignées de l'équateur. Ce qui est normal. C'est en effet dans de telles zones, situées dans des latitudes héliocentriques élevées, que doivent commencer à se manifester à la surface les puissants champs magnétiques du nouveau cycle (**). Ces champs magnétiques se forment pendant des années dans les profondeurs de notre astre. Cette ceinture va désormais descendre lentement vers l'équateur, durant plusieurs années, augmentant son activité pour constituer ainsi ce que l'on appelle un cycle solaire.
D'ordinaire, une nouvelle ceinture d'activité située à des latitudes élevées se forme en même temps que se détruit l'ancienne ceinture équatoriale subsistant du cycle précédent. Ce faisant, les cycles d'activité se chevauchent en quelque sorte. Il est à noter aussi qu'il se forme généralement sur le Soleil deux ceintures d'activité symétriques - dans les hémisphères septentrional et austral.
Actuellement, outre l'absence de ceinture équatoriale, qui peut s'expliquer par la longueur inhabituelle du minimum solaire, on observe une absence totale, également, de ceinture dans l'hémisphère austral.
Combien de temps cette asymétrie va-t-elle durer et constituera-t-elle l'une des particularités du nouveau cycle solaire ? Le temps se chargera de répondre à cette question. L'observatoire TESIS suivra, quant à lui, de près le développement de ce nouveau cycle solaire.
(*) La sonde Koronas-Photon, destinée à l'étude du Soleil, a été lancée à la fin janvier. Elle est équipée de l'observatoire TESIS, doté de plusieurs télescopes et spectromètres. Il s'agit de la troisième sonde de type Koronas, la seule désormais opérationnelle, les deux autres ayant cessé de fonctionner en 2001 et 2005. La première sonde Koronas avait été lancée en 1994.
-----------------------------
(**) L'activité solaire est régie par des cycles, passant par un minimum et un maximum. Le cycle actuel a pour particularité que le minimum a perduré, le Soleil ayant en quelque sorte "traîné les pieds" pour entamer un nouveau cycle et repartir vers un nouveau un maximum.


           

Nouveau commentaire :


Lire encore sur Hdhod:
< >

Actus | Politique | Economie | Chroniques | Cultures | Société | Arts | Livres | Education | Médias | Science | Technologies | Divertissement | Sport | Hdhod


IOS
Anrdoid
Facebook
Twitter
Rss