Extrait du témoignage de Hocine Aït-Ahmed

Kader ZERROU
Samedi 23 Mai 2009 - 12:38


“(…)Et sans rentrer dans les détails des usurpations qui ont suivi la libération, même parmi ceux qui se sont sincèrement investis dans la lutte pour l’indépendance, sont manifestés les traits haïssables de l’autoritarisme.


Hocine Ait Ahmed
Hocine Ait Ahmed
Il n’est utile de spéculer sur le passé ni de le réécrire à sa convenance; ce qui importe est de le connaître et d’en méditer les leçons. Il est d’autant plus utile de connaître son passé que nous vivons une époque bien curieuse. D’un côté, les colonialistes sont de retour et revendiquent sans vergogne les bienfaits de la colonisation et face à eux des pouvoirs corrompus et illégitimes font dans la surenchère nationaliste tout en remettant au goût du jour les pires méthodes coloniales dans la conduite des affaires nationales.

Un dernier mot peut-être pour ce peuple algérien qui a tant donné..( un grand moment d’émotion) à une révolution qui n’aurait pas été possible sans lui, une révolution qui s’est fourvoyée dès qu’elle s’est détournée de son peuple pour se focaliser sur le culte du pouvoir.

Je dédie ce témoignage à tous ceux qui, aux quatre coins de l’Algérie dans la diversité de leurs appartenances, sont restés fidèles à cette idée de liberté et de justice qui veut que les pouvoirs soient au service des peuples et non le contraire. Je vous remercie “.

En voici un extrait de l’intervention de Hocine Ait Ahmed lors de cette journée d’études.


           

Nouveau commentaire :

Actus | Politique | Economie | Chroniques | Cultures | Société | Arts | Livres | Education | Médias | Science | Technologies | Divertissement | Sport | Hdhod


IOS
Anrdoid
Facebook
Twitter
Rss