France: Hollande ne sera pas candidat à sa succession à la présidentielle de 2017


Vendredi 2 Décembre 2016 - 11:31
AFP


Paris - Le président français François Hollande a annoncé jeudi qu'il ne sera pas candidat à l'élection présidentielle de 2017 en France, en justifiant sa décision par "l'intérêt supérieur" du pays.


Dans un discours de 10 minutes prononcé depuis l'Elysée, Hollande a déclaré qu'il ne fera pas partie de la course présidentielle en 2017, devenant ainsi le premier président français sous la Ve République à ne pas déposer une deuxième candidature à la fin de son premier mandat.

Le président français a commencé son discours par une défense de son quinquennat, évoquant notamment le niveau de la dette publique qui a été préservé dans les cinq dernières années ou encore la lutte contre le réchauffement climatique par l'accord de Paris de 2015. Hollande a également soutenu avoir "allégé les charges des entreprises" et "aidé les embauches", en prenant la "responsabilité" de réformer le marché du travail.

Malgré donc cette annonce d'un bilan qui serait positif à ses yeux, Hollande a cité "l'intérêt supérieur de la nation" pour justifier son retrait de la course présidentielle.

"Aujourd'hui je suis conscient des risques que ferait courir une démarche, la mienne, qui ne rassemblerait pas largement autour d'elle (...) Ce qui est en cause, ce n'est pas une personne mais l'avenir du pays", a-t-il ainsi noté. Et de poursuivre: "Dans les mois qui viennent, mon seul devoir sera de continuer à diriger le pays".

Hollande a par ailleurs fait part de son seul regret durant son quinquennat, à savoir la déchéance de la nationalité, retirée suite aux contestations qu'elle a engendrée au sein de son parti."Je pensais qu'elle nous allait unir alors qu'elle nous a divisés", a-t-il confié.

Le président est également revenu sur les candidatures de François Fillon pour la droite et de Marine Le Pen pour l'extrême-droite, critiquant des campagnes contre "le modèle social" français.

"Je respecte la personne, le parcours de François Fillon, mais j'estime que les projets qu'il porte mettent en cause notre modèle social", a soutenu Hollande. Pour sa part, l'extrême-droite "nous appelle au repli, à la sortie de l'Europe et du monde".

Avec le retrait officiel de Hollande de la course présidentielle, la gauche n'a qu'un seul candidat officiel pour sa primaire de janvier 2017, à savoir Arnaud Montebourg, ancien ministre du Redressement productif.


           

Nouveau commentaire :


Lire encore sur Hdhod:
< >

Vendredi 21 Juillet 2017 - 12:24 Séisme: 80 personnes hospitalisées en Turquie

Actus | Politique | Economie | Chroniques | Cultures | Société | Arts | Livres | Education | Médias | Science | Technologies | Divertissement | Sport | Hdhod


IOS
Anrdoid
Facebook
Twitter
Rss