France : Nicolas Hulot s'engage à fermer "jusqu'à 17" réacteurs nucléaires d'ici 2025


Lundi 10 Juillet 2017 - 12:06
AA


Paris - Le ministre français de la Transition écologique, Nicolas Hulot, a affirmé, lundi, que « jusqu’à 17 » réacteurs nucléaires allaient être mis définitivement à l'arrêt afin de respecter la loi sur la transition énergétique.


S’exprimant au micro de RTL, Hulot est revenu sur les principales mesures de son « plan climat » qu’il avait présenté jeudi dernier à Paris pour le nouveau quinquennat.

Le ministre a, notamment, rappelé la loi sur la transition énergétique visant à ramener à 50% la part de l’atome dans la production d’électricité à l’horizon 2025. Cette disposition législative conduirait, selon lui, à fermer « peut-être jusqu’à 17 » des réacteurs nucléaires.

«Chacun peut comprendre que pour tenir cet objectif, on va fermer un certain nombre de réacteurs (...) laissez moi planifier les choses, ce sera peut-être jusqu'à 17 réacteurs, il faut qu'on regarde», a expliqué Nicolas Hulot interrogé par RTL. «Chaque réacteur a une situation économique, sociale et même de sécurité très différente», a ajouté le ministre, qui souhaite «planifier» la transition vers une production d'électricité plus variée.

« L’enjeu climatique conditionne tout ce qui a de l’importance au 21ème siècle » a insisté Nicolas Hulot après avoir souligné les divergences opposant la France à Donald Trump, Président des Etats-Unis, en matière de climat.

En effet, deux ans après la signature de l’accord de Paris duquel Trump a décidé, récemment, de se retirer, le Président français Emmanuel Macron a annoncé l’organisation d’un nouveau sommet sur le climat qui aura symboliquement lieu en France le 12 décembre 2017.

Selon le ministre, « le format est en train de se décider » et un certain nombre d’invitations seront lancées, ce qui laisse un point d’interrogation sur la présence ou non d’une délégation américaine lors du sommet.

Lors de la présentation de son « plan climat » jeudi, Nicolas Hulot avait manqué de préciser la façon dont le gouvernement comptait parvenir à baisser de manière significative la part du nucléaire présentant aujourd’hui prés de 75% de la production d’électricité en France.



           

Nouveau commentaire :

Actus | Politique | Economie | Chroniques | Cultures | Société | Arts | Livres | Education | Médias | Science | Technologies | Divertissement | Sport | Hdhod


IOS
Anrdoid
Facebook
Twitter
Rss