Funérailles de Peres : Obama appelle à la paix entre Israéliens et Palestiniens


Samedi 1 Octobre 2016 - 10:29
AA


Jérusalem-Est - Présent aux funérailles de Shimon Peres, à Jérusalem-Ouest, le président américain Barack Obama a appelé, vendredi, à la paix entre Israéliens et Palestiniens.


«Le dernier père fondateur [d’Israël] s’est éteint. Peres a réalisé tant de choses dans sa vie, mais il a compris qu’il valait mieux vivre pour le rêve qui n’a pas été encore réalisé que de se retourner vers le passé. Ce rêve [consistait en] un Israël sûr, qui vit en paix durable et globale avec ses voisins», a déclaré Obama, dans un discours d’hommage à l’ancien président israélien.

Et de poursuivre : «Je ne crois pas qu’il [Peres] était naïf. Il était convaincu que la sécurité [d’Israel] passait par la paix avec ses voisins».

«Il tenait en tant qu’humain à ce que les Palestiniens et les Juifs soit égaux en dignité et en droit à l’autodétermination. Son sens de la justice et sa vision de la sécurité, l’avait amené à admettre que le sionisme sera mieux protégé lorsque les Palestiniens auront leur propre Etat», a encore ajouté Obama.

Au début de son discours, le président américain a attiré l’attention sur la présence du président palestinien Mahmoud Abbas aux funérailles. «Sa présence constitue une initiative [de bonne volonté], mais aussi un rappel que la mission pour la paix n’est pas achevée».

A la fin de son oraison, Obama s’est exprimé en hébreux. «Merci mon cher ami [parlant de Peres]!», a-t-il conclu.

Shimon Peres est décédé, mercredi matin, à l’âge de 93 ans après un long combat contre la maladie.

Il a passé les deux dernières semaines de sa vie à l’hôpital de Tel HaShomer après avoir eu une hémorragie cérébrale.

Né en 1923 en Pologne, Perez a émigré en Israël en 1934 avec ses parents.

Aux premières années de la proclamation de l’Etat d’Israël, Peres était l’artisan de l’armement israélien et un des cofondateurs de la centrale nucléaire de Dimona, ainsi que de l'industrie aéronautique militaire.

Peres a été Premier ministre à deux reprises, en 1984 et en 1995. En 2007, il a été élu président par la Knesset. Un poste qu’il a occupé jusqu’à 2014.

Malgré son passé militaire, entaché de sang, Perez est considéré par l’Occident comme un homme de paix. Il a eu le Nobel de la paix en 1994 avec Yitzhak Rabin et Yasser Arafat.


           

Nouveau commentaire :

Actus | Politique | Economie | Chroniques | Cultures | Société | Arts | Livres | Education | Médias | Science | Technologies | Divertissement | Sport | Hdhod


IOS
Anrdoid
Facebook
Twitter
Rss