Grippe porcine : 81 morts "probables" au Mexique, le pays à l'arrêt

lepoint.fr/agence
Dimanche 26 Avril 2009 - 09:45


Mexico et ses 20 millions d'habitants ont suspendu toutes leurs activités prévues dimanche, pour tenter de juguler le virus de la grippe porcine qui a causé 20 décès avérés dans le pays sur un total de 81 "probables".


Grippe porcine : 81 morts "probables" au Mexique, le pays à l'arrêt
Jusqu'ici, 1.324 malades ont été mis ou sont encore sous surveillance médicale. Le nouveau virus a " clairement un potentiel pandémique ", selon l'Organisation mondiale de la santé (OMS). Il ne peut pas être contenu, ont renchéri les autorités sanitaires américaines. Quelques heures plus tard, elles annonçaient la découverte de deux nouveaux cas au Kansas, puis l'arrivée d'une équipe d'experts médicaux à Mexico pour y travailler avec les spécialistes locaux.
Mexico a confirmé que tous les cas constatés dans le pays procédaient de la contagion d'homme à homme, ce qui inquiète au plus haut point l'OMS. Même si aucun nouveau décès n'avait été enregistré dans la capitale depuis 24 heures, le Mexique a durci les mesures contre la contagion par décret présidentiel : isolement des malades, droit des autorités à pénétrer "dans tout local" pour lutter contre la contagion, à contrôler les voyageurs, les bagages et les marchandises.
Cas suspects relevés à New York
L'Église catholique, qui compte au Mexique le plus grand nombre de fidèles au monde après le Brésil, a annulé les messes de dimanche dans la capitale, répondant à l'appel du ministre de la Santé à la suspension des réunions publiques de toute nature, qu'elles soient culturelles ou sportives. Les établissements scolaires et universitaires de Mexico, fermés depuis vendredi, ne seront pas rouverts avant le 6 mai. Dimanche, les deux rencontres de première division de football professionnel prévues à Mexico seront disputées à huis clos. L'aéroport de la capitale reste ouvert, mais des équipes médicales y sont en place pour prendre les passagers en charge.
Les autorités mexicaines ont cherché à rassurer, insistant sur la disponibilité d'un médicament antiviral efficace, préféré à une vaccination massive initialement envisagée. Mais pour l'OMS, le temps presse car la maladie s'étend. Aux États-Unis, les deux nouveaux cas identifiés au Kansas sont venus s'ajouter à ceux découverts en Californie et au Texas. Des cas suspects ont été relevés à New York sur 75 étudiants présentant des symptômes - bénins - de la grippe, selon les autorités sanitaires de la ville. Une rumeur selon laquelle plusieurs d'entre eux se seraient rendus récemment au Mexique n'était pas confirmée.
À Londres, un steward de la compagnie British Airways qui rentrait de Mexico est hospitalisé, avec des symptômes rappelant ceux de la grippe. À Bogota, des examens médicaux ont été pratiqués sur cinq voyageurs en provenance du Mexique et présentant des symptômes. Plusieurs pays latino-américains ont décrété l'alerte sanitaire ou annoncé des mesures préventives. L'Espagne a recommandé la prudence avant tout voyage au Mexique, et la France a annoncé l'installation d'un centre de crise .


           

Nouveau commentaire :


Lire encore sur Hdhod:
< >

Actus | Politique | Economie | Chroniques | Cultures | Société | Arts | Livres | Education | Médias | Science | Technologies | Divertissement | Sport | Hdhod


IOS
Anrdoid
Facebook
Twitter
Rss