Hariri : L’armée mènera une opération près de la frontière avec la Syrie


Mercredi 19 Juillet 2017 - 11:54
AA


Beyrouth - Le Premier ministre libanais, Saad Hariri, a annoncé, mardi, que l’armée de son pays mènera «une opération étudiée» contre les organisations terroristes «Daech» et «al-Nosra», dans le village d’Ersal, près de la frontière avec la Syrie, sans coordination avec le régime d’al-Assad.


«L’armée libanaise procèdera à une opération étudiée à Ersal. Le gouvernement lui donne le feu vert», a déclaré Hariri, lors d’un discours prononcé devant le Parlement, sans préciser la date de lancement de cette opération.

A la question de savoir si une coordination est prévue entre le Liban et le régime syrien au sujet de cette opération, Hariri a répondu sur un ton ferme : «Pas de coopération entre les deux armées libanaise et syrienne. […] Pas de cellule mixte entre les deux».

L’opération annoncée a été précédée par d’autres préventives dans les camps de réfugiés d’Ersal ayant conduit à la mort de plusieurs personnes recherchées et à l’arrestation d’autres.

La séance de ce mardi au Parlement libanais a été marquée par un débat houleux ponctué de critiques envers le gouvernement.

Le député Khaled al-Dhaher (indépendant) a appelé à limoger le ministre de la Défense, Yacoub Sarraf, en raison de la situation sécuritaire dégradée à Ersal.

L’élu Sami Gemayel du parti «Les Phalanges libanaises» a demandé des éclaircissements sur ce qui va se passer à Ersal. «Va-t-il y avoir une bataille ?», a-t-il questionné.

Et de poursuivre : «Des groupes armés affiliés à des partis [en référence au Hezbollah] disent qu’ils mèneront une bataille. Nous exigeons des éclaircissements là-dessus». 


           

Nouveau commentaire :

Actus | Politique | Economie | Chroniques | Cultures | Société | Arts | Livres | Education | Médias | Science | Technologies | Divertissement | Sport | Hdhod


IOS
Anrdoid
Facebook
Twitter
Rss