Huit pays boycottent le sommet arabo-africain


Jeudi 24 Novembre 2016 - 10:32
AA


Malabo - Le quatrième sommet arabo-africain a démarré, mercredi, à Malabo, capitale de la Guinée équatoriale, sous le boycott de huit pays, protestant contre la participation du «Sahara occidental» à l’événement.


Il s’agit du Maroc, de l’Arabie Saoudite, des Emirats arabes unis, de Bahreïn, du Qatar, d’Oman, de la Jordanie, du Yémen et de la Somalie, selon le correspondant d’Anadolu.

«Ces pays ont été contraints à se retirer pour qu’ils ne soient pas témoins du dérèglement des standards [diplomatiques] communs arabo-africains», a expliqué le ministère marocain des Affaires étrangères, dans un communiqué publié dans la nuit du mardi au mercredi.

Dans le communiqué, dont Anadolu a eu copie, le Maroc énumère les pays qui se sont retirés du Sommet, en l'occurrence " l’Arabie Saoudite, les Emirats arabes unis, le Bahreïn, le Qatar, le sultanat d’Oman, la Jordanie, le Yémen et la Somalie".

Cependant, le correspondant d'Anadolu a constaté le retour du sultanat d'Oman sans pour autant livrer de détails sur cette question.

Le Maroc a quitté l’UA à la suite de l’adhésion de l’autoproclamée «République arabe sahraouie démocratique» (RASD), considérée par Rabat comme un territoire marocain.

Le Sahara est un territoire de 266 000 km2 en proie à un conflit opposant les indépendantistes sahraouis du Front Polisario - appuyés par l’Algérie - au Maroc, et ce depuis le départ des forces espagnoles en 1975.

Le conflit entre le Maroc et le Polisario s’est transformé en hostilités armées qui se sont poursuivies jusqu’à 1991, date à laquelle elles ont pris fin par la signature d’un accord de cessez-le-feu parrainé par l’ONU.


           

Nouveau commentaire :

Actus | Politique | Economie | Chroniques | Cultures | Société | Arts | Livres | Education | Médias | Science | Technologies | Divertissement | Sport | Hdhod


IOS
Anrdoid
Facebook
Twitter
Rss