Indonésie: la finale de Miss Monde placée sous haute sécurité


Samedi 28 Septembre 2013 - 11:20
AFP


Nusa Dua (Indonésie) - Cent vingt-neuf "reines de beauté" étaient en lice samedi pour le titre de Miss Monde sur l'île indonésienne de Bali, placée en état d'alerte après la colère d'islamistes dénonçant un "concours de prostituées".


Indonésie: la finale de Miss Monde placée sous haute sécurité
La station balnéaire huppée de Nusa Dua, dans le sud de Bali, était transformée en camp retranché samedi. L'enclave d'hôtels de très grand luxe était gardée par un impressionnant dispositif de sécurité, avec forces antiémeutes, canons à eau et chiens policiers.

Quelque 675 policiers ont été déployés pour surveiller la finale, a indiqué le porte-parole de la police nationale, Ronny Sompie.

"Nous espérons qu'il n'y aura pas de problèmes", avançait prudemment samedi en milieu de journée Nana Putra, directeur exécutif de la société MNC, organisateur des Miss en Indonésie.

Bali, qui avait été le théâtre en 2002 du pire attentat qu'ait connu l'Indonésie, avec 202 morts, craint la colère des islamistes qui ont juré de perturber le concours.

Les ambassades des Etats-Unis, du Royaume-Uni, et d'Australie ont averti leurs ressortissants d'un possible "attentat" contre la compétition, sans plus de précisions.

La police locale a cependant indiqué qu'elle n'avait pas observé de menace particulière.

Qualifiant la compétition de "concours de prostituées", des milliers de musulmans radicaux sont descendus dans la rue ces derniers mois, poussant le gouvernement à ordonner que la finale, prévue près de la capitale Jakarta, soit transférée à Bali.

Cette île paradisiaque est la seule région d'Indonésie à majorité hindouiste, et non musulmane comme le reste du pays. Habituée des hordes de touristes occidentaux qui s'exposent à moitié nus sur ses plages de sable fin, Bali ne s'offusque pas des tenues légères arborées par les Miss.

Mais le déménagement n'a pas suffi à calmer la colère des radicaux qui promettent de perturber la finale.

"Nous allons faire tout ce que nous pouvons pour empêcher la tenue de Miss Monde", a promis Haidar Al-Hamid, chef du Front des défenseurs de l'islam (FPI) dans l'est de Java, région située face à Bali.

Des militants du FPI dans l'est de Java avaient prévu de franchir par bateau l'étroit bras de mer qui sépare l'île de Java de celle de Bali mais le port balinais a été fermé vendredi soir, compromettant les plans des islamistes.

"Le responsable du FPI a ordonné à tous les membres qui le peuvent d'aller à Bali. Ceux vivant dans l'est de Java trouvent d'autres moyens de s'y rendre", a cependant assuré M. Al-Hamid, refusant de chiffrer le nombre des militants qui pourraient se trouver à Bali.

"Un renfort de police a été déployé aux entrées de Bali afin de prévenir tout afflux de manifestants", a cependant assuré Ronny Sompie.

Il y a quelques semaines déjà, des centaines d'islamistes avaient été empêchés d'embarquer pour Bali où ils entendaient manifester contre Miss Monde.

Les islamistes devront probablement se contenter de se réunir dans la capitale ou ses environs. Le FPI promet ainsi que 5.000 membres tiendront une séance de prière et de récitations du Coran, samedi soir à Sentul, ville de la banlieue de Jakarta où devait initialement se dérouler la finale.

La colère des islamistes contre Miss Monde ne semble pas être majoritaire en Indonésie, à l'islam largement modéré. Plutôt que de demander l'annulation du concours comme les radicaux le font, certaines musulmanes ont ainsi préféré mettre en place leur propre version du concours de beauté.

Les "Miss Musulmanes" ont ainsi été décernées le 18 septembre en Indonésie. Le titre "Muslimah World" est revenu à une Nigériane après des récitations du Coran, des défilés en voile islamique et des séances de prières.

La compétition n'est pas étrangère aux polémiques. En 2002, le concours avait été transféré du Nigeria au Royaume-Uni après la mort de 200 personnes dans des affrontements entre musulmans et chrétiens. Un article de presse disant que le prophète Mahomet aurait choisi une femme parmi les candidates s'il avait été vivant avait mis le feu aux poudres.

Le concours Miss Monde s'était tenu l'an dernier en Chine, pays qui avait remporté le titre avec Yu Wenxia. Cette fois-ci, 129 candidates seront présentes à Bali, la France étant représentée par Marine Lorphelin, de Mâcon (est).

La compétition d'origine britannique remonte à 1951, s'intitulant à l'époque "Concours bikini". Elle est en concurrence avec la compétition américaine Miss Univers, reprise par Donald Trump.

La finale tenue à Bali, retransmise dans 180 pays, doit démarrer vers 20H00 locales (12H00 GMT) et le nom de la gagnante devrait être connu vers minuit (16H00 GMT).


           

Nouveau commentaire :

Actus | Politique | Economie | Chroniques | Cultures | Société | Arts | Livres | Education | Médias | Science | Technologies | Divertissement | Sport | Hdhod


IOS
Anrdoid
Facebook
Twitter
Rss