Kate, William et leur fils ont regagné leur palais de Kensington


Mercredi 24 Juillet 2013 - 10:10
AFP


Londres - Le prince William et son épouse Catherine, duchesse de Cambridge, présentent leur fils aux médias devant l'hôpital St Mary, le 23 juillet 2013 à Londres


Kate, William et leur fils ont regagné leur palais de Kensington
Kate, en robe bleue à pois blancs, et William, en chemise bleu clair, manches relevées, ont présenté leur fils, qui n'a pas encore de prénom, aux caméras et aux appareils photo des centaines de journalistes massés sur le trottoir en face de la maternité.

"Il a une bonne paire de poumons. C'est un beau bébé, il est assez lourd (3,8 kg à la naissance) et il a déjà plus de cheveux que moi, on réfléchit encore au prénom", a déclaré William en s'adressant brièvement aux médias.

"C'est un moment spécial, plein d'émotions, je pense que tous les parents comprennent ce que cela représente", a déclaré pour sa part la Duchesse de Cambridge, très souriante.

"Il ressemble à sa mère, Dieu merci", a encore plaisanté le prince William, avant de faire un nouveau geste prouvant son aspiration à une vie aussi normale que possible, en ne laissant à personne d'autre le soin de conduire l'imposant 4x4 noir ramenant la famille princière au palais de Kensington, sa résidence londonienne.

Le prince William assiste à l'accouchement

Le prince de 31 ans avait déjà donné des gages de modernité en assistant à l'accouchement avant de passer la première nuit à l'hôpital. Mardi, il a confié aux reporters qu'il changeait aussi les couches.

"Il ressemble à sa mère, Dieu merci", a encore plaisanté le prince William, avant de faire un nouveau geste prouvant son aspiration à une vie aussi normale que possible, en ne laissant à personne d'autre le soin de conduire l'imposant 4x4 noir ramenant la famille princière au palais de Kensington, sa résidence londonienne.

Le couple, qui a reçu la visite des quatre grands-parents maternels et paternels dans l'après-midi, a ainsi réédité le geste de Charles et Diana, qui avaient présenté leur premier fils, le prince William, exactement au même d'endroit il y a trente-et-un ans.

Arrivé en fin d'après-midi en compagnie de Camilla, le prince Charles, qui avait été devancé par les parents de Kate, Carole et Michael Middleton, avait vendu la mèche à la sortie de la maternité en demandant aux médias de patienter "une minute pour le voir".

L'attente a duré plus d'une heure, parfois sous une pluie fine, pour les journalistes dont certains avaient derrière eux trois semaines de siège.

Une fois le bébé immortalisé, le couple, soucieux du respect de sa vie privée, devrait de nouveau se retirer de la scène publique pendant plusieurs jours.

William, pilote d'hélicoptère dans la Royal Air force, a fait savoir qu'il comptait bien prendre son congé parental de deux semaines.

Difficile choix du prénom

La longue attente en trois actes (l'arrivée de Kate à la maternité, la naissance, le départ) est prolongée par un suspense à propos du ou plutôt des prénoms du petit prince.

Le choix est un exercice délicat, pour n'importe quel parent mais probablement encore davantage pour un enfant appelé à régner.

Il avait fallu une semaine pour connaître le prénom de William, né en 1982, et même un mois pour apprendre celui de son père, le prince Charles, né en 1948.

Les bookmakers, qui avaient parié à tort sur la naissance d'une fille, tablaient pour un garçon sur George - un prénom chargé d'histoire puisque porté par six monarques - suivi de James, prénom du frère de Kate.

Dans la journée, les célébrations s'étaient poursuivies en respectant des traditions séculaires. La fanfare des gardes de la reine, vêtus de leur uniforme rouge surmonté d'un bonnet en poil d'ours, a salué l'événement en jouant "Congratulations" ("Félicitations") devant des centaines de touristes, dans la cour du Palais de Buckingham.

En début d'après-midi, 103 coups de canon ont tonné à Londres, alors que les cloches de Westminster Abbey, où Kate et William s'étaient mariés en avril 2011, ont commencé à carillonner pour trois heures.

La naissance du prince de Cambridge, troisième héritier direct du trône, a été saluée jusque dans les Caraïbes, où des dizaines de marins du HMS Lancaster de la Royal Navy ont formé les lettres BOY (pour garçon) sur le pont.

Kate et William ont aussi reçu une avalanche de félicitations en provenance du monde entier, de la Maison Blanche à la Russie en passant par Monaco, la France et des pays membres de la Couronne. L'Australie a évoqué "un jour heureux pour nos amis au Royaume-Uni et dans le Commonwealth", alors qu'au Canada, les chutes du Niagara ont été éclairées de bleu en l'honneur du petit prince, désormais rentré chez lui.


           

Nouveau commentaire :


Lire encore sur Hdhod:
< >

Actus | Politique | Economie | Chroniques | Cultures | Société | Arts | Livres | Education | Médias | Science | Technologies | Divertissement | Sport | Hdhod


IOS
Anrdoid
Facebook
Twitter
Rss