L'Algérie espère attirer les investissements américains

Magharebia.com/Said Jameh
Mercredi 25 Février 2009 - 09:43


Les chefs d'entreprise algériens et américains ont élaboré une feuille de route lors d'une conférence sur l'investissement qui s'est tenue à Alger, samedi 21 février. En termes d'objectifs, la création d'une usine de ciment, d'une entreprise pharmaceutique et une large opération portant sur des vaches laitières en Algérie.


L'Algérie espère attirer les investissements américains
Ces nouveaux accords suivent les efforts récents visant à attirer les investissements américains sur des secteurs autres que le pétrole. Les reponsables algériens espèrent que de telles initiatives conjointes faciliteront le transfert des technologies modernes et créeront de nouvelles opportunités d'embauche pour les jeunes du pays.
Cette réunion a attiré plus de 100 investisseurs locaux, et 30 investisseurs américains, issus de secteurs industriels variés, comme l'hydraulique, la technologie, l'industrie automobile, l'agriculture et les transports.
"Nous avons besoin que des investisseurs américains prennent part à des projets visant à mettre en valeur le tourisme, la pêche, les industries chimiques et pharmaceutiques, la construction navale, les industries automobile et alimentaire", a déclaré Hamid Temmar, Ministre algérien de l'Industrie et des Investissements, qui présidait la conférence.
"A travers l'établissement de partenariats avec les Etats-Unis", a dit Ibrahim Ben Djaber, Président de la Chambre de Commerce et d'Industrie algérienne, "l'Algérie s'efforce d'accéder aux nouvelles technologies, et de créer des emplois pour les chômeurs".
Chakib Khalil, Ministre de l'Energie et des Mines, qui participait également à la rencontre, a invité les investisseurs américains à se projeter au-delà de la prospection pétrolière et des forages. Il a suggéré pour cela des secteurs comme les énergies renouvelables et le nucléaire.
David Pearce, ambassadeur américain en Algérie, a évoqué l'intérêt accru de son pays pour le marché algérien. Il a affirmé que l'ambassade réactiverait ses intérêts commerciaux et qu'elle accorderait un traitement préférentiel à l'Algérie.
Les Etats-Unis et l'Algérie sont liés par un accord signé il y a deux ans, basé sur le fait que les Etats-Unis assisteraient l'Algérie dans son développement de l'énergie nucléaire à des fins pacifiques.
Le volume des échanges commerciaux entre Alger et Washington s'est élevé à 22 milliards de dollars l'année dernière, 90% de cette somme ayant été investie dans le secteur pétrolier.
La réunion d'Alger était le préliminaire d'une visite d'une semaine en Algérie pour les investisseurs américains. Ils rencontreront leurs homologues algériens et pourront approfondir plusieurs opportunités d'investissement dans le pays.


           

Nouveau commentaire :

Actus | Politique | Economie | Chroniques | Cultures | Société | Arts | Livres | Education | Médias | Science | Technologies | Divertissement | Sport | Hdhod


IOS
Anrdoid
Facebook
Twitter
Rss