La Nasa dispose du plus gros budget mondial pour l'exploration spatiale

AFP
Vendredi 16 Avril 2010 - 12:50


Washington - La Nasa, vieille d'un demi-siècle, dispose du plus gros budget au monde pour l'exploration spatiale, avec quelque 18 milliards de dollars par an dédiés aux vols habités et aux missions de recherche robotisées.


La Nasa dispose du plus gros budget mondial pour l'exploration spatiale
Créée par un vote du Congrès en juillet 1958 pour relever le défi de l'Union soviétique dans la course aux étoiles, l'agence aéronautique et spatiale a ouvert ses portes le 1er octobre de la même année.

Aujourd'hui, quelque 23.000 fonctionnaires travaillent au siège de la Nasa à Washington et dans ses dix centres répartis à travers les Etats-Unis, auxquels s'ajoutent plusieurs dizaines de milliers de personnes employées par des sociétés sous-traitantes.

Parmi les bases spatiales les plus connues figurent le centre Kennedy près de Cap Canaveral (Floride, sud-est), où sont assurés la préparation et le lancement de la navette ainsi que le centre Johnson à Houston (Texas, sud).

Houston abrite la salle de contrô le des missions de la navette dès qu'elle quitte le sol de Floride, jusqu'à son retour sur Terre, ainsi que le contrô le de vol de la Station spatiale internationale (ISS).

Au Jet Propulsion Laboratory de Pasadena (Californie, ouest), sont conçues et suivies la plupart des missions d'exploration robotisées de la Nasa.

Outre les missions Apollo avec la conquête de la Lune et la construction de l'ISS à l'aide de la navette, la Nasa a réussi une série de missions scientifiques phares parmi lesquelles la mise en orbite du télescope Hubble en 1990 qui a révolutionné l'astronomie.

Les missions martiennes des deux robots jumeaux Spirit et Opportunity depuis 2004, de la sonde Phoenix dans l'arctique de la planète rouge en 2008, qui a confirmé la présence d'eau, ont aussi été des moments forts de l'agence.

La Nasa a aussi connu des moments difficiles avec la perte de deux navettes spatiales et la mort au total de quatorze astronautes. En 2006, Challenger a explosé peu après le lancement et en 2003, Columbia s'est désintégrée lors de son retour dans l'atmosphère.

La Nasa vit actuellement une période d'incertitude. Les navettes vont cesser de voler cette année, près de 30 ans après le premier vol en 1981 et le président Barack Obama a annulé en février le programme Constellation lancé en 2004 par son prédécesseur George W. Bush.

Constellation devait ramener les Américains sur la lune vers 2020 en prélude à la conquête de Mars.

Dans sa nouvelle approche, M. Obama veut privilégier le secteur privé pour transporter les astronautes à l'ISS et le développement de nouvelles technologies pour partir à la conquête du système solaire plus vite et à moindre coût, signe aussi des contraintes budgétaires auxquelles sont soumises les Etats-Unis.

La Nasa est dirigée par Charles Bolden, 63 ans, un ancien astronaute et général retraité, premier noir à la tête de l'agence. Il a été nommé par le président Obama et a succédé à Michael Griffin, ingénieur et scientifique.


           

Nouveau commentaire :


Lire encore sur Hdhod:
< >

Actus | Politique | Economie | Chroniques | Cultures | Société | Arts | Livres | Education | Médias | Science | Technologies | Divertissement | Sport | Hdhod


IOS
Anrdoid
Facebook
Twitter
Rss