La Salon international du Livre de Casablanca appelle à la croissance du dialogue inter-culturel

Magharebia/Hassan Benmehdi
Mercredi 18 Février 2009 - 09:49


Le Salon International du Livre et des Publications (SIEL) a débuté vendredi 13 février à Casablanca, sous le thème "Au Royaume des Livres". Cette année marque le 15e anniversaire de l'événement devenu un lieu de rendez-vous pour les auteurs et les intellectuels. Issus de différents domaines, ils se réunissent là afin de célébrer la culture en compagnie des amoureux des livres du monde entier.


La Salon international du Livre de Casablanca appelle à la croissance du dialogue inter-culturel
Touriya Jabrane, Ministre de la Culture, dit à Magharebia que cette réunion du milieu des livres et de la publication, qui servent de pont entre les cultures du monde, est "immanquable" pour les professionnels tout comme pour les lecteurs.
Elle précise que le programme artistique a pour objectif de rendre les livres plus accessibles au public. "L'édition de cette année se démarque par un grand nombre de lectures, de séminaires et de récitations poétiques, ainsi que par des forums de discussions animés par 298 intellectuels et écrivains, parmi lesquels 199 sont marocains, et 99 viennent des pays arabes et au-delà", ajoute-t-elle.
Le Sénégal est l'invité d'honneur de cette 15e édition. Selon les organisateurs, des sessions particulières seront organisées qui permettront de partager et de débattre de la littérature et de la culture sénégalaise et sub-saharienne, et également pour mettre en lumière les questions culturelles urgentes d'aujourd'hui.
Les participants d'un débat qui s'est tenu dimanche ont reconnu qu'un dialogue efficace entre les cultures exige la poursuite de relations saines et d'une interaction entre les citoyens. Alvaro de Vasconcelos, directeur de l'Institut d'Etudes et de Sécurité européen, a déclaré : "Alors qu'il est primordial de continuer à rencontrer l'Autre, il est également nécessaire de réaffirmer les relations entre les citoyens, basées sur leur identité seule".
Senen Florensa, ancien Ambassadeur espagnol en Tunisie, dit que "le Nord et le Sud ont l'obligation de travailler ensemble en vue d'une meilleure compréhension culturelle entre leurs peuples".
Il ajoute que pour parvenir à cela, il est impératif d'œuvrer des deux côtés à la réalisation de la plupart des "avantages que présente la donne mondiale actuelle", en travaillant en faveur d'une Union méditerranéenne et en établissant des relations favorables avec les États-Unis, sous la présidence de Barack Obama.
La même conviction a pu s'entendre dans les paroles de Mohamed Benaïssa, ancien Ministre marocain des Affaires Étrangères, et chez Jack Lang, ancien Ministre français de la Culture, qui ont souligné l'importance du dialogue et du respect des autres cultures, en faisant la promotion des valeurs humaines universelles.
Les amoureux des livres de Casablanca de tous les âges se sont rués au Salon dimanche, avec l'assaut de plus de 10 000 visiteurs.
Karima Aâtef, enseignante, a voué son week-end au Salon. "J'y suis venue avec mon mari et mes deux enfants pour pouvoir voir toutes les nouvelles œuvres littéraires, en particulier les romans français, " dit-elle à Magharebia. Elle met environ 800 dirhams de côté chaque année en vue du Salon pour assouvir son amour de la lecture.
La 15e édition du SIEL continue jusqu'au 22 février au Grand Palais, à la Foire de Casablanca. Les visiteurs pourront découvrir les offres soumises par 500 exposants, disséminées sur plus de 23 000 mètres-carrés. Quarante et un pays, arabes, africains, européens, américains et asiatiques participent à cet événement.


           

Nouveau commentaire :

Actus | Politique | Economie | Chroniques | Cultures | Société | Arts | Livres | Education | Médias | Science | Technologies | Divertissement | Sport | Hdhod


IOS
Anrdoid
Facebook
Twitter
Rss