La capsule de la sonde Hayabusa confiée à un centre de recherche japonais

AFP
Vendredi 18 Juin 2010 - 13:26


Tokyo - La capsule de la sonde spatiale Hayabusa, censée contenir de la poussière d'un astéroïde, a été confiée vendredi à un centre de recherche de la banlieue de Tokyo après une odyssée de sept ans et cinq milliards de kilomètres dans l'espace.


La capsule de la sonde Hayabusa confiée à un centre de recherche japonais
La capsule, de la taille d'un ballon de basket, avait été récupérée lundi dans le désert australien.

"Cela fait 7 ans que j'ai vu la capsule pour la dernière fois. Elle est comme neuve", a déclaré Junichiro Kawaguchi, directeur du projet Hayabusa à l'agence d'exploration aérospatiale japonaise (JAXA).

"C'est très encourageant que le couvercle, scellé en 2007, soit resté fermé" après sa rencontre avec l'astéroïde, a précisé le scientifique qui s'est dit "très ému" par l'odyssée spatiale de la sonde.

La capsule a été confiée au centre de recherches de Sagamihara, à Kanagawa (ouest de Tokyo).

Elle devrait contenir de la matière provenant d'Itokawa, un astéroïde vieux de "plusieurs dizaines à plusieurs centaines de millions d'années" sur lequel la sonde Hayabusa s'était posée en 2005, à 290 millions de kilomètres de la Terre, dans le but d'y faire des prélèvements.

Les scientifiques, qui espèrent que ces échantillons leurs permettront d'en apprendre plus sur les origines du système solaire, devront cependant attendre plusieurs semaines pour savoir si Hayabusa a rempli sa mission, la capsule devant subir une batterie de tests avant d'être ouverte.

La sonde avait rencontré de nombreux problèmes techniques ayant provoqué un retard de 3 ans dans le déroulement de la mission, et laissant planer le doute quant à la réussite de la manoeuvre de prélèvement.

Les scientifiques espèrent cependant pouvoir au moins récolter un peu de poussière.

Mais même si la capsule s'avérait être vide, ils estiment néanmoins qu'Hayabusa aura rempli son contrat, la sonde ayant pu prendre un grand nombre de photographies et effectuer de nombreuses analyses sur l'astéroïde.

Elle aura aussi permis de tester plusieurs technologies de pointe qui pourraient se révéler décisives pour la poursuite de la conquête spatiale, dont les propulseurs à ions qui ont permis à la sonde de rentrer sur Terre malgré ses nombreuses avaries.


           

Nouveau commentaire :


Lire encore sur Hdhod:
< >

Actus | Politique | Economie | Chroniques | Cultures | Société | Arts | Livres | Education | Médias | Science | Technologies | Divertissement | Sport | Hdhod


IOS
Anrdoid
Facebook
Twitter
Rss