La navette Atlantis lancée avec succès avec six astronautes à bord

AFP
Samedi 15 Mai 2010 - 11:22


Cap Canaveral - La navette Atlantis a été lancée avec succès vendredi de Floride avec six astronautes à bord vers la Station spatiale internationale (ISS) pour ce qui devrait être son dernier voyage dans l'espace.


La navette Atlantis lancée avec succès avec six astronautes à bord
Après ce vol, il ne restera en principe que deux lancements de navette, celui de Discovery mi-septembre et d'Endeavour, fin novembre. Ensuite, les trois orbiteurs devraient être envoyés au musée, couronnant trois décennies de service ayant permis notamment de construire l'ISS.

Des responsables de la Nasa n'ont toutefois pas totalement exclu vendredi de voir Atlantis voler une fois de plus soit pour un vol de secours ou si la Maison Blanche décidait une mission supplémentaire vers l'ISS.

Atlantis s'est arrachée de son pas de tir du Centre spatial Kennedy près de Cap Canaveral en Floride (sud-est), comme prévu à 18H20 GMT pour prendre son envol au dessus de l'Atlantique dans un ciel bleu parsemé de nuages blancs.

"De la part de toutes les équipes industrielles, de préparation et de lancement ayant travaillé sur Atlantis depuis mars 1980, nous vous souhaitons bonne chance et bon vent", a dit le directeur du lancement, Mike Leinbach, à l'adresse de l'équipage, en donnant le feu vert au décollage.

La navette a atteint l'orbite terrestre en 8 minutes et 29 secondes à 225 km d'altitude à une vitesse dépassant les 28.000 km/h pour entamer sa course-poursuite devant lui permettre un rendez-vous avec l'ISS, à laquelle elle doit s'amarrer dimanche vers 15H00 GMT. La Station se trouve à 350 km d'altitude.

La Nasa traque un débris orbital qui pourrait forcer l'ISS à faire une petite manoeuvre dimanche pour éviter une collision, a indiqué à la presse Bill Gerstenmaier, responsable des programmes spatiaux de l'agence spatiale.

Durant cette mission de 12 jours, dont sept amarrés à l'ISS, Atlantis et ses astronautes livreront plus de 12 tonnes d'équipements, six batteries, des vivres et des expériences scientifiques.

Le module russe pressurisé Rassvet ("aurore" en russe) ou MRM-1 est le plus gros des éléments transportés par Atlantis. Il pèse cinq tonnes et mesure 6 mètres de longueur. Ce module est dédié à l'accostage des vaisseaux russes Soyouz et Progress et au stockage.

D'importantes pièces de rechange pour l'ISS, dont un sas de décompression et un bras robotisé européen, ont été attachés sur l'extérieur de Rassvet.

Trois sorties extra-véhiculaires de 6 heures et demie chacune par une équipe de deux astronautes sont prévues durant cette mission pour installer notamment les six batteries sur l'ISS dont la construction est quasiment achevée.

Le président Barack Obama a décidé en février de maintenir l'avant-poste opérationnel jusqu'à au moins 2020.

L'ISS, un projet de 100 milliards de dollars débuté en 1998 auquel participent seize pays, est surtout financé par les Etats-Unis.

Après la fin des navettes, les Etats-Unis dépendront des Soyouz russes pour acheminer leurs astronautes à l'ISS jusqu'à ce qu'un lanceur américain soit prêt vers 2015.

Pour ce faire, la Maison Blanche compte sur le secteur privé auquel un important soutien est offert, une approche controversée tout comme la décision de M. Obama d'annuler le programme Constellation de retour des Américains sur la Lune vers 2020 en prélude à la conquête de Mars.

Le 15 avril le président Obama a proposé de mettre des astronautes sur orbite de la planète rouge vers 2035 afin qu'ultérieurement ils puissent s'y poser.


           

Nouveau commentaire :


Lire encore sur Hdhod:
< >

Actus | Politique | Economie | Chroniques | Cultures | Société | Arts | Livres | Education | Médias | Science | Technologies | Divertissement | Sport | Hdhod


IOS
Anrdoid
Facebook
Twitter
Rss