"La situation en Syrie est le résultat de l'absence de plan de l'administration Obama"


Mardi 10 Janvier 2017 - 16:42
AA


Ankara - Le vice-Premier ministre turc, Numan Kurtulmus, a estimé que l’une des raisons principales qui a fait que la Syrie se retrouve dans la situation actuelle a été l’absence de plan crédible de l’administration Obama.


Numan Kurtulmus s’exprimait, mardi, dans le cadre de la 9ème conférence des ambassadeurs turcs réunis à Ankara.

Il a commenté et analysé les évènements internationaux et régionaux, notamment la situation en Syrie.

Pour le vice-Premier ministre turc, le monde actuel est confronté à deux enjeux majeurs : les migrations de masse et le terrorisme international.

"Ce qui se passe en Syrie n’influence plus seulement la Syrie, comme ce qui se passe en Irak ou en Somalie. Tout événement a d’abord des conséquences dans les régions proches puis sur l’ensemble du monde. L’Occident qui a perdu sa capacité à trouver des solutions est aussi touché par ces évolutions", a-t-il affirmé.

Pour Kurtulmus, la Syrie représente le meilleur exemple de l’incapacité de l’Occident à apporter des solutions, et dont les conséquences touchent aujourd’hui l’ensemble de la planète.

"La guerre en Syrie a d’abord été une guerre civile avant de se transformer ces 3 dernières années en une guerre par procuration. Aujourd’hui, la Syrie est devenue le théâtre de l’expansion de toutes sortes d’organisations terroristes qui menacent la sécurité de la planète", a-t-il dit.

Et d’ajouter :

"L’une des raisons principales qui ont fait que la Syrie se retrouve dans la situation actuelle a été l’absence de plan de paix crédible de l’administration Obama. Aucune stratégie pour écarter Bachar al Assad et pour l’avenir du pays n’a vu le jour. Après cela, les puissances mondiales se sont mises à mener une guerre par procuration en Syrie. Certains pensent qu’ils peuvent régler le problème en collaborant avec des organisations terroristes. La menace terroriste ne peut pas être vaincue si elle est considérée comme une menace ponctuelle et passagère."

Sur le terrorisme, le vice-Premier ministre a souhaité réaffirmer la détermination de la Turquie à combattre toutes les formes de terrorisme sans distinction.

Pour Kurtulmus, la Turquie est particulièrement attaquée par diverses organisations terroristes qui sont les marionnettes de puissances mondiales qui souhaitent redessiner les cartes dans la région, "car elle est le seul pays capable de s’opposer à ces plans".

"Ils essaient de nous couper la route avec les organisations terroristes telles que FETO, Daech ou le PKK et ses branches en Syrie et en Irak. Ils ne veulent pas que la Turquie apporte des solutions dans ces pays, ils veulent qu’elle subisse le même sort. Nous allons vaincre tous ces groupes terroristes. Et ceux qui se servent de ces groupes vont comprendre leur erreur. L’avenir des populations de cette région dépend de la réussite de notre pays", a-t-il affirmé.


           

Nouveau commentaire :

Actus | Politique | Economie | Chroniques | Cultures | Société | Arts | Livres | Education | Médias | Science | Technologies | Divertissement | Sport | Hdhod


IOS
Anrdoid
Facebook
Twitter
Rss