La vie de Carlos, symbole du terrorisme des années 70 et 80


Samedi 11 Mars 2017 - 12:28
AFP



Les dates marquantes de la vie du Vénézuélien Ilich Ramirez Sanchez, alias Carlos, symbole du terrorisme meurtrier des années 1970 et 1980, dont le procès pour un attentat à Paris en 1974 s'ouvre lundi.

La justice lui impute une série d'attentats qui ont fait 13 morts et 225 blessés en France entre 1974 et 1983.

- 12 oct 1949: Ilich Ramirez Sanchez naît à Caracas, fils d'un avocat d'affaires marxiste. Il adhère à 15 ans au Parti communiste vénézuélien, alors clandestin. Ses frères s'appellent Lénine et Vladimir.

- 1964-1970: Sa scolarité terminée à Caracas, il fait des études à Mexico, Miami, Londres et Moscou.

- Sept 1970: Ramirez Sanchez est en Jordanie au côté des fedayin palestiniens lors des attaques de Septembre noir par les troupes royales. Sympathisant du Front populaire de libération de la Palestine (FPLP) de Georges Habache dès l'université Patrice Lumumba à Moscou, il devient "Carlos", protégé de Waddih Haddad, dirigeant très radical du Front et chef des opérations extérieures.

- 27 juin 1975: les services français découvrent l'existence de Carlos lorsqu'il tue deux policiers et en blesse un troisième rue Toullier, à Paris, avant de s'enfuir. Enquêtant sur des attentats commis en janvier 1971 à l'aéroport de Paris-Orly contre des avions israéliens, ils se présentaient au domicile d'une Vénézuélienne, soupçonnée d'être liée au FPLP.

- 1973-1975: plusieurs assassinats et attentats lui sont attribués, à Londres et à Paris. Notamment l'attentat commis à Paris au drugstore Publicis, à l'angle du boulevard Saint-Germain et de la rue de Rennes le 15 septembre 1974 (2 morts et 34 blessés). En même temps (13-17 septembre), il est impliqué dans la prise d'otages de l'ambassade de France à La Haye par "l'Armée rouge japonaise" pour la libération d'un des siens détenus en France, et en décembre 1975 il est responsable de la prise en otage à Vienne des ministres du pétrole de l'OPEP (3 morts).

- 1982-1983: Quatre attentats à la bombe commis en France contre le train Le Capitole Paris-Toulouse (mars 1982), rue Marbeuf à Paris (avril 1982), à la gare de Marseille et dans un TGV Marseille-Paris (déc 1983) font 11 morts et 191 blessés et lui vaudront la réclusion criminelle à perpétuité.

- 1983: après avoir vécu dans d'autres pays arabes et, en Europe, en Hongrie et en Roumanie communistes, Carlos, surnommé "Le Chacal" par la presse, s'installe à Damas.

- 12 août 1994: Il est capturé au Soudan et exfiltré de Khartoum par des policiers du contre-espionnage français (DST).

- décembre 1997: Carlos est condamné à Paris à la perpétuité pour les meurtres de juin 1975.

- 2003: converti à l'islam, l'autoproclamé "révolutionnaire international professionnel", admirateur d'Oussama Ben Laden, il publie "l'islam révolutionnaire".

- décembre 2011: nouvelle condamnation à perpétuité pour les attentats de 1982-83.

- 3 oct 2014: Carlos est renvoyé devant la cour d'assises spéciale de Paris pour l'attentat au Drugstore Publicis Saint-Germain de 1974.



           

Nouveau commentaire :

Actus | Politique | Economie | Chroniques | Cultures | Société | Arts | Livres | Education | Médias | Science | Technologies | Divertissement | Sport | Hdhod


IOS
Anrdoid
Facebook
Twitter
Rss