Le comédien Poelvoorde crée un festival littéraire en Belgique


Mardi 27 Août 2013 - 13:40
AFP


Namur (Belgique) - Le comédien belge Benoît Poelvoorde lance ce week-end le premier Festival de l'intime à Namur (sud de la Belgique) pour partager avec le public son "amour de la littérature" en présence d'écrivains et d'acteurs qui liront des textes qu'ils aiment.


Benoît Poelvoorde
Benoît Poelvoorde

Réputé pour ses talents d'acteur comique, Benoît Poelvoorde se qualifie de "grand lecteur", aux goûts littéraires éclectiques. "Le cinéma occupe tout mon temps (...), mais pour cinq minutes de tournage on attend une journée; alors je lis", explique-t-il.

Avec des amis de sa ville de Namur, l'acteur a donc eu l'idée de créer une manifestation autour de la littérature. "Nous n'avions pas envie de parler des livres qui viennent de sortir, ni de faire de la promotion, mais de partager le plaisir que nous procure la lecture de grands textes par de grands comédiens", témoigne Chloé Colpé, qui co-organise le festival.

La manifestation débute vendredi par une lecture à deux voix, par Benoît Poelvoorde et l'écrivain français Laurent Gaudé, de "Quatorzième", une nouvelle spécialement écrite par ce dernier.

Jusqu'à dimanche, se succéderont les lectures de "J’ai réussi à rester en vie" de Joyce Carol Oates par Catherine Frot, d'"Adolphe" de Benjamin Constant par Eric Caravaca, de "Mes deux guerres" de Moritz Thomsen par Jaco Van Dormael ou d'"Un pedigree" de Patrick Modiano par Edouard Baer.

"C'est une expérience unique de voir un écrivain ou un comédien lire un livre. Il n'y a rien qui se partage mieux que la littérature", affirme Benoït Poelvoorde, grand amateur de livres audio.

Outre Laurent Gaudé, les écrivains américain David Vann et flamand Tom Lanoye débattront de la place de l'intime dans la littérature avec le public rassemblé dans le théâtre et sur l'une des principales places de Namur. "La salle de 700 places est déjà complète pour la première soirée", se félicite Chloé Colpé.

La manifestation ambitionne également de "découvrir les intersections entre la littérature et les autres arts", comme le cinéma, la photographie ou la musique. Un cycle est ainsi consacré au réalisateur français Benoît Jacquot, qui a adapté plusieurs romans à l'écran, dont "Adolphe", l'un des livres préférés de Benoît Poelvoorde.

(L'Intime Festival, au Théâtre Royal de Namur les 30 et 31 août, et le 1er septembre, )



           

Nouveau commentaire :

Actus | Politique | Economie | Chroniques | Cultures | Société | Arts | Livres | Education | Médias | Science | Technologies | Divertissement | Sport | Hdhod


IOS
Anrdoid
Facebook
Twitter
Rss