Le président français Emmanuel Macron en quête d'une "refondation" de l'Europe


Samedi 9 Septembre 2017 - 12:24
AA


Paris - En visite officielle en République hellénique, le président français Emmanuel Macron a appelé à la "refondation" d'une Europe plus démocratique.


Dans un discours solennel prononcé jeudi devant l'Acropole à Athènes, qu'il a décrit, comme "un miroir tendu de notre identité européenne", le président français, a lancé un appel à "refonder l'Europe", en restaurant "la souveraineté, la démocratie, la confiance", a relayé vendredi la presse française.

Une nouvelle Europe en ligne de mire, selon le chef d'État français, qui a assuré pouvoir y parvenir, à travers la création, notamment, d’un parlement de la zone euro, visant "des réformes institutionnelles".

Le chef d'Etat français, a poursuivi en admettant que l’Europe a commis "de multiples erreurs" lors des "premières années de la crise" grecque.

"Lieu symbolique", "discours lyrique", selon la presse française, le président français qui s'est rendu en Grèce avec son épouse Brigitte Macron, n'a pas manqué de rappelé qu'il n'a "pas choisi la Grèce par hasard pour une première visite d'Etat".

S'exprimant depuis la colline de la Pnyx, face au Parthénon, synonyme de démocratie, "Aujourd’hui la souveraineté, la démocratie, la confiance sont en danger", a-t-il lancé. 

Fervent partisan d'Europe, "Ce soir je veux que collectivement nous retrouvions la force de refonder notre Europe, en commençant par l’examen critique sans concession de ces dernières années", a-t-il annoncé aux côtés d'Alexis Tsipras, premier ministre grec. 

"Le démantèlement de l’Europe serait un genre de suicide politique et historique", a-t-il encore martelé. 

Le président français a ajouté que, pour la "refondation" de l'Europe, il serait indispensable de "retrouver le sel de la zone euro, inventer une gouvernance forte, un budget de la zone euro, un responsable exécutif et un Parlement pour cette dernière". 

Macron a, en outre, insisté sur la mise en place d'un espace démocratique meilleur, qui passerait essentiellement par "une méthode nouvelle" dont les principaux axes sont en cours de préparation afin d'être soumis "aux peuples" l'année à venir, tout en expliquant qu'il "défendrait des listes transnationales pour les élections européenne". 

"(...) Si nous voulons une zone euro plus intégrée, donnons-lui une force démocratique, mettons en place un parlement de la zone euro qui permettra de construire les règles d’une responsabilité démocratique de celles et ceux qui prendront une décision" a-t-il souligné. 

"Ayez l’ambition folle à nouveau de vouloir une Europe plus fort" a-t-il conclut.


           

Nouveau commentaire :

Actus | Politique | Economie | Chroniques | Cultures | Société | Arts | Livres | Education | Médias | Science | Technologies | Divertissement | Sport | Hdhod


IOS
Anrdoid
Facebook
Twitter
Rss