Le programme Science de la nature d’Amos a 20 ans

Guy Lacroix - lechoabitibien.ca
Vendredi 29 Janvier 2016 - 18:03



Étudier au Cégep dans sa ville procure certains avantages et développe l’attachement à sa communauté. ©Photo gracieuseté - Hugo Lacroix
Étudier au Cégep dans sa ville procure certains avantages et développe l’attachement à sa communauté. ©Photo gracieuseté - Hugo Lacroix
Le programme Sciences de la nature du campus du Cégep d’Amos célèbre ses 20 ans. Il répond toujours à un besoin et offre plusieurs avantages aux étudiants.
Instauré en 1996, il a permis à 350 étudiants de décrocher leur diplôme et d’accéder à des formations universitaires. Le campus amossois, qui avait ouvert ses portes en 1983, n’offrait alors que les Sciences humaines et la Technique en administration, qui est devenue Technique de comptabilité et de gestion (TCG).

Vingt ans plus tard, il demeure une option appréciée par de nombreux étudiants, comme l’explique la directrice Dany Charron. «Plusieurs jeunes préfèrent demeurer à la maison familiale. Ils n’ont pas à faire leur épicerie et à entretenir un appartement, ce qui leur laisse plus de disponibilités pour leurs études. Sans compter tout l’aspect monétaire.

«Pour certains, c’est aussi la chance de conserver un emploi qu’ils avaient déjà. Un des avantages qui est aussi très apprécié c’est la plus grande proximité avec les enseignants. Nous ne sommes pas un Cégep de 2000 personnes. Les professeurs sont plus accessibles et disponibles», fait-elle valoir.

Une petite année

L’arrivée du programme à Amos avait été initiée par la Corporation de l’enseignement et de la formation d’Amos-région, qui avait milité farouchement en faveur de son implantation. Bon an mal an, de 25 à 30 jeunes s’inscrivent aux Sciences de la nature à Amos. Le campus vit une petite année en 2015-2016 avec seulement 15 élèves en 1re année et 20 en 2e.

Publicité - Lire la suite de l'article ci-dessous 
«Nos élèves viennent très majoritairement de l’école Natagan de Barraute et de la polyvalente de La Forêt, où il y a eu l’une des plus petites cohortes de finissants de secondaire 5 en juin dernier. Nous sommes tributaires de ça. Ça devrait se rétablir pour les prochaines années», explique Mme Charron.

Le Cégep développe un attachement

Afin de souligner le 20e anniversaire et de faire connaître des parcours d’anciens étudiants ayant obtenu leur diplôme en Sciences de la nature à Amos, le Cégep publiera au cours du mois de février des témoignages dans certains médias et sur les réseaux sociaux, dont ceux de la dentiste Karine Lacroix, des ingénieurs Pier-Olivier Nolet et Niko Belzile, ainsi que du médecin Geneviève Touzin.

«Un des impacts intéressants du programme est que les jeunes qui étudient au collégial dans leur ville ont davantage tendance à y demeurer ou à y rester par la suite. Ils développent un plus grand attachement», indique Mme Charron.

Au total, le campus amossois compte 242 étudiants. Outre les Sciences de la nature et humaines, il offre le cours de TCG ainsi que la Technique d’intervention en délinquance.

Source


           

Nouveau commentaire :


Lire encore sur Hdhod:
< >

Actus | Politique | Economie | Chroniques | Cultures | Société | Arts | Livres | Education | Médias | Science | Technologies | Divertissement | Sport | Hdhod


IOS
Anrdoid
Facebook
Twitter
Rss