Les Français considèrent l'état d'urgence peu efficace pour lutter contre le terrorisme


Vendredi 5 Août 2016 - 10:40
AA


Paris - Les Français jugent l'état d'urgence, qui a été prolongé jusqu'à la fin de l'année après l'attentat de Nice du 14 juillet, peu efficace dans la lutte contre le terrorisme, selon un sondage de YouGov publié jeudi.


Moins d'un Français sur trois (27%) considère que l'état d'urgence est une mesure efficace pour contrer la menace terroriste alors que 58% des Français appréciaient son utilité en janvier dernier, note l'institut de recherche, dans son sondage.

Cette baisse considérable peut être expliquée par le fait que les attentats de Nice et de Saint-Etienne-du-Rouvray ont été commis alors que l'état d'urgence était en cours, d'après YouGov.

Malgré des doutes sur l'efficacité de l'état d'urgence, les Français ne s'opposent pas à sa prolongation, pour la quatrième fois consécutive, depuis les attentats de Paris de novembre 2015. En effet, 76% des sondés approuvent le maintien de l'état d'urgence, soit sept points de plus par rapport au dernier sondage en janvier. L'approbation est par ailleurs assez généralisée chez les sympathisants des différents partis politiques, oscillant entre 52% pour l'extrême-gauche et 88% pour les Républicains.

Interrogés sur leurs préoccupations, les Français confient que c'est désormais la question de l'insécurité qui prime (29%), devant l'emploi et le chômage (28%). Un autre sondage réalisé par Ifop fin juillet, après l'attentat de Nice, révélait que la sécurité et la lutte contre le terrorisme seront le premier critère qui déterminera le vote pour la grande majorité des Français (67%), devant la lutte contre le chômage (60%).

- Les Français choqués par l'absence d'unité nationale après les attentats terroristes

Le débat et les critiques réciproques entre la droite et le gouvernement sur les mesures de sécurité au lendemain des attentats n'ont pas été au goût des Français, qui se disent "choqués" (52%) par la réaction des hommes politiques depuis le 14 juillet.

La désillusion face à l'évolution du débat entre les hommes politiques est observée en particulier chez les sympathisants du Parti socialiste (70%), suivis des frontistes (45%). Les électeurs de la droite, qui appellent le gouvernement à renforcer l'arsenal judiciaire contre le terrorisme, jugent en revanche la réaction des hommes politiques plutôt appropriée (56%).


           

Nouveau commentaire :


Lire encore sur Hdhod:
< >

Vendredi 21 Juillet 2017 - 12:24 Séisme: 80 personnes hospitalisées en Turquie

Actus | Politique | Economie | Chroniques | Cultures | Société | Arts | Livres | Education | Médias | Science | Technologies | Divertissement | Sport | Hdhod


IOS
Anrdoid
Facebook
Twitter
Rss