Les Français, très attachés au livre, lui font plus confiance qu'aux médias


Lundi 17 Mars 2014 - 18:24
AFP


Si la lecture recule depuis trois ans, les Français restent en majorité très attachés au livre, qui bénéficie d'un capital confiance élevé comparativement aux médias traditionnels et à internet, selon une étude Ipsos MediaCT.


Selon cette enquête présentée lundi par le Syndicat national de l'édition et le Centre national du livre à quelques jours du Salon du livre, les Français sont ainsi six fois plus nombreux à se fier au livre plutôt qu’aux contenus d’internet: 40% accordent confiance au livre contre 16% à la presse quotidienne et à la télévision, 7% à internet et 3% à la presse magazine. Les non lecteurs font plus confiance à la télévision (30%), 19% à la presse quotidienne et 13% au livre, devant internet (9%).

Fidèles au livre, 76% des personnes interrogées jugent important d'en lire aux enfants pour qu'ils aient envie de lire eux-mêmes. 65% estiment qu'un livre "peut marquer profondément" et 19% qu'il "peut changer une vie". Pour 49%, il est essentiel de posséder des livres. En revanche, 18% déclarent "pouvoir être heureux sans livre" et 7% "très bien imaginer un monde sans livre".

Sept Français sur dix --majoritairement des femmes-- déclarent avoir lu au moins un livre au cours des 12 derniers mois et plus d'un lecteur sur deux (53%) aimerait pouvoir en lire davantage. Ces derniers ne le font pas par manque de temps (73%), en raison de la concurrence d'autres loisirs (34%) ou parce qu'ils lisent autre chose (presse, blogs, multimédia).

Les 30% de Français qui n'ont lu aucun livre depuis un an ont un profil plutôt masculin (58%), plus âgé (79% ont 35 ans et plus) et moins urbain. Ils sont aussi moins actifs, moins diplômés, avec des revenus mensuels inférieurs. S'ils ne lisent pas, c'est à 57% "parce qu'ils n'aiment pas tellement cela", et à 38% "parce qu'ils n'ont pas le temps".

Les non lecteurs sont également moins connectés: 65% ont un ordinateur contre 80% de l’ensemble des Français, 46% un smartphone contre 59%, 25% une tablette contre 37% et 1% une liseuse contre 2%.

Si le taux de lecteurs au format papier est en baisse (69% en 2014 contre 74% en 2011), celui des lecteurs de livre numérique progresse lentement (11% contre 8% en 2011). Mais cette hausse ne vient pas accroître le niveau de lecture en France (moins 5 points en 3 ans, source Ipsos Livres Hebdo). On compte 59% de lecteurs papier exclusifs et 1% exclusifs au format numérique. Neuf lecteurs d'ebooks sur 10 lisent aussi des livres papier.

Cette étude a été réalisée auprès de 1.013 Français de 15 ans ou plus dont 699 lecteurs de livres (papier ou numérique), du 14 au 17 février.


           

Nouveau commentaire :

Actus | Politique | Economie | Chroniques | Cultures | Société | Arts | Livres | Education | Médias | Science | Technologies | Divertissement | Sport | Hdhod


IOS
Anrdoid
Facebook
Twitter
Rss