Michelle Obama sera plus qu'une "Première Maman" à la Maison Blanche

Le Dauphiné libéré.com/Patrick Baert
Jeudi 15 Janvier 2009 - 21:35


Michelle Obama, qui a prévu de s'occuper avant tout de ses enfants à la Maison Blanche, pourrait jouer un rôle politique important auprès de son mari, tout en incarnant un modèle de réussite tant familiale que professionnelle pour la communauté noire.


Michelle Obama sera plus qu'une "Première Maman" à la Maison Blanche
Michelle Obama, qui aura 45 ans le 17 janvier, va devenir trois jours plus tard la plus jeune Première Dame de l'histoire des Etats-Unis après Jackie Kennedy. Grande et svelte, elle est très attendue sur son style par le petit monde de la mode, qui n'est toujours pas revenu de la robe rouge vif qu'elle arborait au soir de la victoire de son mari le 4 novembre.

Officiellement, la future "First Lady" se défend de toute ambition politique une fois installée au palais présidentiel.

"Même en tant que Première Dame, mon premier métier restera d'être maman", a-t-elle prévenu dans une tribune de presse peu avant le scrutin en évoquant ses filles Malia, 10 ans et Sasha, 7 ans.

"Ma priorité première sera toujours de faire en sorte que nos filles soient en bonne santé et gardent les pieds sur terre, avec des enfances normales: devoirs, rangement, danse et football", assure celle qui se présente comme une future "Première Maman".

Michelle Obama prévoit de continuer à suivre de près la vie quotidienne des familles américaines, particulièrement des femmes, comme elle l'a fait pendant la campagne électorale.

"Michelle a hâte de continuer à travailler dans les domaines qui lui tiennent à coeur: soutenir les familles de militaires, aider les femmes qui cherchent à conjuguer travail et vie de famille, et encourager le bénévolat", d'après le site internet de l'équipe de transition.

Mais à terme, cette brillante juriste diplômée de la prestigieuse université Harvard pourrait viser plus haut, un peu à la manière d'une Hillary Clinton, qui, sous la présidence de son mari, avait lancé une réforme de l'assurance maladie... finalement rejetée par le Congrès.

L'historien Robert Watson, de l'Université Lynn (Floride, sud-est), rappelle que Michelle Obama, en vraie "Super-woman" gagnait mieux sa vie que son sénateur de mari en étant vice-présidente de l'hôpital universitaire de Chicago, dont elle vient de démissionner.

"Elle arrive mieux préparée qu'aucune autre Première Dame avant elle" pour gérer de front un mari, des enfants et sa vie publique, estime-t-il. "Elle est arrivée à jongler avec tout ça et je pense qu'elle va apporter un certaine classe et une expérience considérable pour exercer ce métier", prévoit l'historien, rappelant que la Première Dame a un rôle de décision très important à la Maison Blanche, ne serait-ce que dans l'organisation des dîners d'Etat.

"Michelle sera une grande Première Dame", s'enthousiasme E. Faye Williams, présidente de l'Organisation nationale des femmes noires (NOBW), qui s'attend à ce que Mme Obama s'engage plus directement en politique une fois ses filles bien installées à la Maison Blanche, avec l'aide de sa propre mère.

"C'est une femme accomplie, elle sait ce qu'elle veut, elle a travaillé toute sa vie et c'est une mère formidable. Elle réussira tout ce qu'elle décide d'entreprendre", prévoit Mme Williams.

Y compris une éventuelle candidature à la succession de son mari dans quelques années? "C'est possible", répond Mme Williams, qui a accompagné le couple Obama durant la campagne. "Une fois qu'elle aura ça dans le sang... Elle pourra partir de ses réussites à lui".

Mme Williams voit dans la première Première Dame noire de l'histoire américaine un "modèle" pour sa communauté, dont elle a déjà brisé les stéréotypes. "Elle va nous rendre fiers de ce que nous sommes", assure-t-elle.


           

Nouveau commentaire :

Actus | Politique | Economie | Chroniques | Cultures | Société | Arts | Livres | Education | Médias | Science | Technologies | Divertissement | Sport | Hdhod


IOS
Anrdoid
Facebook
Twitter
Rss