Microsoft veut s'imposer sur les technologies d'avenir après le ratage du mobile


Jeudi 31 Mars 2016 - 10:15
awp - afp - romandie


San Francisco - Après avoir raté le virage du mobile, Microsoft s'efforce d'anticiper et de convaincre du rôle qu'il peut encore jouer dans des technologies d'avenir comme l'intelligence artificielle ou la réalité augmentée.


Le groupe informatique américain a commencé mercredi à expédier ses lunettes de réalité augmentée HoloLens aux développeurs et aux entreprises désirant concevoir des applications pour l'appareil. Il en a démontré en parallèle des usages possibles au premier jour de sa conférence annuelle pour les développeurs d'applications, Build.


Les HoloLens, dont Microsoft avait dévoilé un prototype l'an dernier, laissent voir le monde réel mais en l'enrichissant avec des éléments virtuels comme des hologrammes. C'est un peu différent de la réalité virtuelle, pour laquelle Oculus (filiale de Facebook), a justement commencé lundi à livrer son premier casque, le Rift, destiné pour l'instant surtout aux amateurs de jeux vidéo.


Microsoft met lui surtout en avant des usages productifs pour HoloLens. La Nasa les utilise déjà pour transporter virtuellement ses scientifiques sur Mars. Et Pamela Davis, doyenne de l'école de médecine de la Case Western Reserve University à Cleveland (Ohio), a montré mercredi comment les HoloLens pouvaient enrichir des cours: dans une démonstration, des étudiants voyaient apparaître à travers les lunettes un modèle en trois dimensions de l'intérieur du corps humain et du système digestif, ou des hologrammes du visage et de la main d'un professeur leur signalant des détails d'une photographie du cerveau.


- Informatique plus intelligente -


Microsoft a aussi beaucoup parlé mercredi de son assistant virtuel Cortana, qui se positionne sur un autre créneau intéressant beaucoup aujourd'hui le secteur technologique, celui de l'intelligence artificielle.


Le directeur général de Microsoft, Satya Nadella, a affiché devant les développeurs l'ambition "d'infuser de l'intelligence dans l'informatique". Cela passe par exemple par l'intégration de Cortana dans la future version de Skype, le service de messagerie du groupe, afin de "rendre la conversation plus prédictive et fluide", a expliqué Lilian Rincon, une membre de l'équipe travaillant sur Skype.


Elle a ainsi demandé à Cortana de bloquer des dates dans son agenda pour une conférence. L'assistant virtuel s'est non seulement rappelé que l'événement avait été déjà évoqué lors d'un échange de messages sur Skype, récupérant automatiquement les détails correspondant; il a aussi proposé de réserver une chambre d'hôtel dans la ville où se tenait la conférence. Et l'opération s'est réalisée directement depuis Skype, Cortana servant d'intermédiaire pour communiquer avec une application robotisée ("bot") d'une chaîne d'hôtel intégrée à la messagerie.


Microsoft a annoncé la mise à disposition des développeurs d'un kit leur permettant d'intégrer à Skype des "bots" similaires pour d'autres types de services, et de plusieurs outils pour ajouter des fonctionnalités de reconnaissance vocale, d'objets, etc. à leurs applications. Il a aussi montré comment ce type de fonctionnalité pourrait par exemple s'intégrer à des lunettes ou un smartphone pour "voir" à la place d'un aveugle et lui décrire les gens qui l'entourent et leurs réactions, ou encore le menu d'un restaurant.


Dans un avenir plus proche, Microsoft a donné quelques détails sur une mise à jour qui marquera cet été le premier anniversaire de son dernier système d'exploitation, Windows 10. Les améliorations concerneront notamment Cortana, l'identification biométrique, ou les possibilités d'utilisation d'un stylet. Windows 10 arrivera aussi à cette occasion sur la console de jeux vidéo Xbox.


- 270 millions d'appareils sous Windows 10 -


Huit mois après sa sortie, Windows 10 "est activé et utilisé par plus de 270 millions de personnes", a indiqué Terry Myerson, vice-président en charge des logiciels et des appareils. Microsoft affirme qu'aucune version précédente de Windows n'avait été adoptée aussi rapidement par les consommateurs comme par les entreprises.


Windows 10 est censé réparer les erreurs du prédécesseur Windows 8, avec lequel Microsoft a échoué à se relancer sur les smartphones où il s'est laissé distancer par Apple et Google.


Microsoft parle d'ailleurs surtout aujourd'hui de mobilité au sens large et de la continuité d'utilisation que permettent Windows 10 et ses services quand l'utilisateur passe d'un appareil à un autre.


Satya Nadella continue certes de répéter son credo de mettre "le mobile et le cloud d'abord", mais précise: "pour nous, le mobile d'abord, ce n'est pas la mobilité d'un seul appareil, c'est la mobilité de l'expérience humaine à travers tous les appareils et toute l'informatique dans nos vies".

Source


           

Nouveau commentaire :


Lire encore sur Hdhod:
< >

Actus | Politique | Economie | Chroniques | Cultures | Société | Arts | Livres | Education | Médias | Science | Technologies | Divertissement | Sport | Hdhod


IOS
Anrdoid
Facebook
Twitter
Rss