Miss Honduras et sa soeur tuée à quelques semaines du concours Miss Monde


Jeudi 20 Novembre 2014 - 10:30
AFP


Santa Barbara (Honduras) - A quelques semaines de sa participation au concours Miss Monde à Londres, Maria José Alvarado, Miss Honduras en titre, a été tuée avec sa soeur par le fiancé de cette dernière, dans le pays qui connaît le plus fort taux d'homicides au monde.


Miss Honduras et sa soeur tuée à quelques semaines du concours Miss Monde
Les corps de Maria José, 19 ans, et de sa soeur Sofia Trinidad Hernandez, 23 ans, ont été retrouvés mercredi enterrés sur les berges du rio Aguagual, dans la localité d'Arada (ouest du Honduras), non loin du Guatemala, a annoncé la police, qui a placé en détention le petit ami de Sofia et un complice, soupçonnés du double meurtre.

Les deux femmes avaient disparu jeudi près de Santa Barbara, à 200 km au nord-ouest de Tegucigalpa, après la fête d'anniversaire du suspect.

"Nous pouvons confirmer à 100% qu'il s'agit d'elles", a déclaré à la presse le chef de la police judiciaire du Honduras, Leandro Osorio.

Depuis plusieurs heures, les recherches se concentraient dans cette zone montagneuse parcourue de rivières, et l'angoisse montait dans le pays qui détient le record du monde du taux d'homicides, avec 90,4 cas pour 100.000 habitants en 2012, selon l'ONU.

- Par jalousie -

"Nous détenons l'auteur matériel de ces faits abominables, Plutarco Ruiz, nous avons trouvé l'arme du crime et le véhicule qui a été utilisé pour les transporter", un pick-up blanc, a affirmé M. Osorio.

Selon le quotidien La Prensa, la police privilégie l'hypothèse d'un crime lié à la jalousie alors que Plutarco Ruiz, fiancé de Sofia, fêtait son anniversaire dans les environs de Santa Barbara.

Ruiz aurait tué Sofia Trinidad d'une balle dans la tête après l'avoir vue danser avec un autre homme, puis aurait tué Maria José de deux balles dans le dos en s'enfuyant.

Selon le ministère de la Sécurité, Ruiz était accompagné d'un complice, Aris Maldonado Mejia.

Longue chevelure ondulée rousse, visage rond et souriant, Maria José, également connue pour ses activités de mannequin dans un programme télévisé local et qui étudiait l'informatique, devait prendre l'avion pour Londres mercredi pour participer au concours Miss Monde, le 14 décembre.

Mercredi matin, la présidente du comité Miss Monde, Julia Morlay, s'est déclarée "effondrée par cette terrible perte" et a assuré, dans un communiqué, recevoir "des messages de condoléances et de soutien de toute la famille Miss Monde autour du monde".

"Une cérémonie spéciale avec les autres concurrentes Miss Monde" sera en outre organisée dimanche à Londres, afin de "prier pour elles et leur famille".

Le responsable de la police a ajouté que d'autres personnes étaient impliquées, qui ont notamment tenté de nettoyer des éléments liés au crime.

Le pick-up, sans plaques d'immatriculation, a, par exemple, été confié à un atelier de carrosserie afin d'être nettoyé et repeint.

- Meurtres de femmes en hausse -

Mardi, un porte-parole des forces de sécurité, José Coello, avait annoncé que la police avait saisi "un pistolet de calibre 45 mm de marque Colt" et deux véhicules appartenant à M. Ruiz.

La disparition des deux jeunes filles avait été signalée à la police par leur mère samedi.

Mardi, des dizaines de personnes vêtues de T-shirt blancs illustrés de photographies des disparues avaient défilé à Santa Barbara derrière une banderole "Que Dieu les protège", portée par quatre jeunes filles.

La mère des victimes, Teresa Muñoz, avait raconté samedi que Sofia avait quitté sa maison de Santa Barbara jeudi à la mi-journée.

Maria José était arrivée de Tegucigalpa un peu plus tard. Vers 18h00, Sofia était revenue chez sa mère à bord d'une voiture accompagnée d'un inconnu pour prendre sa soeur et se rendre à la fête d'anniversaire, qu'elles ont quitté jeudi soir à bord du même véhicule.

Le dirigeant du Comité pour la défense des droits de l'homme (Codeh), Andrés Pavon, a souligné que les meurtres avaient diminué de 10% cette année mais que les meurtres de femmes avaient augmenté et que 96% des crimes restaient impunis au Honduras.


           

Nouveau commentaire :

Actus | Politique | Economie | Chroniques | Cultures | Société | Arts | Livres | Education | Médias | Science | Technologies | Divertissement | Sport | Hdhod


IOS
Anrdoid
Facebook
Twitter
Rss