Mobilisation sur les réseaux sociaux pour une marche le 21 avril 2013 : Une deuxième Marche Verte

Abdelhak NAJIB
Samedi 20 Avril 2013 - 15:16



Plusieurs activistes de la société civile au Maroc appellent, depuis le 15 avril 2013, à une marche gigantesque pour défendre l’intégrité territoriale du pays. Cette seconde Marche verte peut avoir lieu le 21 avril 2013.

Il fallait s’y attendre. Des activistes civils marocains ont émis un appel sur des réseaux sociaux comme facebook pour une marche d’envergure, devant défendre le Sahara marocain face au revirement de l’administration américaine. Quand on consulte Internet, on se rend compte que le peuple marocain a pris la mesure de la décision américaine d’intégrer le volet des droits de l’Homme dans le mandat de la Mission des Nations Unies pour l’organisation d’un référendum au Sahara occidental (MINURSO). Dans ce sens, une page a été créée sur facebook. Les internautes y donnent rendez-vous aux autres Marocains pour participer la main dans la main, à une manifestation populaire, le dimanche 21 avril 2013 à 10H du matin. Cela pourrait donner corps à l’un des rassemblements les plus forts de citoyens pacifiques, qui marchent pour la souveraineté de leur nation.

La page en question présente de nombreuses photos de la Marche Verte, l’une des pages glorieuses de l’histoire du Maroc, qui a récupéré en 1975, ses territoires occupés dans le Sud par l’Espagne. Cette marche historique, qui avait regroupé pas moins de 350 000 citoyens mobilisés pour en découdre avec le destin peut servir aujourd’hui d’inspiration pour des millions de Marocains de tous bords, tous unis, sous la bannière d’un Maroc un et indivisible. Le principe est donc simple : tout le monde investit les rues et les grandes artères des villes du pays, en familles, drapeaux et corans à la main pour dire leur refus de cette ingérence américaine dans la souveraineté du Maroc.

Une telle sortie marque la détermination de la toute la nation à ne rien céder de son intégrité territoriale. Les Marocains sont conscients que ce projet de résolution américain est un coup dur qui vise à déchirer le pays. Alors que le pays a entamé une nouvelle page dans la démocratie, adoptant une nouvelle Constitution pour assurer aux populations leurs droits fondamentaux et leurs libertés individuelles, les Etats-Unis manquent de jugement et se précipitent vers une décision lourde de conséquences. On le sait, alors que les rues arabes considèrent Washington comme leur ennemi, à chaque manifestation de colère ou de révolte populaire, le drapeau américain est foulé aux pieds voire brûlé ; par contre au Maroc, les citoyens ont toujours manifesté dans le respect des nations amies, sans aucune volonté d’assombrir les relations séculaires excellentes qui lient les deux pays. Pourtant à Washington, on a trahi la confiance marocaine. Et c’est ce sentiment de trahison qui pousse aujourd’hui la rue marocaine à demander justice. Car sans un retrait définitif de ce projet de résolution, les rapports entre les deux pays vont en pâtir à plusieurs niveaux, politique, diplomatique, sécuritaire, militaire, économique et social. Et c’est là le sens de cette deuxième Marche verte à la Marocaine ; une marche pour l’honneur bafoué et pour la justice.

Abdelhak NAJIB
Journaliste
Mobilisation sur les réseaux sociaux pour une marche le 21 avril 2013 : Une deuxième Marche Verte


           

Nouveau commentaire :

Actus | Politique | Economie | Chroniques | Cultures | Société | Arts | Livres | Education | Médias | Science | Technologies | Divertissement | Sport | Hdhod


IOS
Anrdoid
Facebook
Twitter
Rss