Nouvelles allégations d'abus sexuels sur des enfants par des soldats étrangers en RCA


Samedi 30 Janvier 2016 - 11:00
AA


Bien que la nationalité ne soit pas clairement établie, il s'agirait de soldats géorgiens et français, selon les témoignages des enfants.


Des mineurs en Centrafrique auraient été abusés sexuellement par des soldats étrangers, a indiqué vendredi le Haut-Commissaire des Nations unies aux droits de l'Homme, Zeid Ra'ad Al Hussein qui s'est avoué "très alarmé" par ces nouvelles allégations.

"Les crimes présumés ont principalement eu lieu en 2014, mais n’ont été découverts que ces dernières semaines", révèle un communiqué des Nations Unies, publié à Genève et dont Anadolu a reçu copie.

"Une équipe conjointe des Nations Unies en RCA a récemment interviewé plusieurs filles qui ont déclaré avoir été exploitées ou abusées sexuellement par des soldats étrangers. Quatre de ces filles ont indiqué que leurs agresseurs appartenaient à des contingents opérant au sein de la force de l’Union européenne (EUFOR/RCA)", précise le communiqué.

"Bien que la nationalité de certains des soldats ne soit pas clairement établie, trois de ces filles ont déclaré qu’elles pensaient que leurs agresseurs faisaient partie du contingent géorgien de l’EUFOR. Ces quatre filles étaient âgées de 14 à 16 ans au moment des faits présumés", souligne le document. 

Le personnel onusien des droits de l’homme a également interviewé "une fille et un garçon respectivement âgés de 7 et 9 ans lorsqu’ils auraient été abusés en 2014 par des membres des troupes françaises Sangaris".

"Ces six allégations, qui impliquent des forces militaires étrangères n’appartenant pas aux Nations Unies, ont eu lieu dans les environs ou à l’intérieur du camp de déplacés internes de M’Poko, situé près de l’aéroport dans la capitale, Bangui", toujours selon le même communiqué. 

Le Haut-Commissaire a soulevé ces cas, "la semaine passée avec les autorités européennes, géorgiennes et françaises ainsi qu’avec un autre pays, également confronté à une allégation similaire mais pour laquelle davantage de corroborations sont nécessaires",indique l'ONU.

"Les quatre autorités concernées ont toutes rapidement répondu au Haut-Commissaire et affirmé avoir immédiatement ouvert des enquêtes ou référé les cas aux autorités judiciaires compétentes dans leurs pays respectifs", ajoute le texte.

La force française en Centrafrique, Sangaris, avait déjà été ébranlée, l'année dernière par des scandales "d'abus sexuels" contre ses soldats.

La justice française a entendu début décembre quatre militaires français sur des soupçons de viols d'enfants commis en 2013 et 2014. En tout, quatorze soldats français étaient mis en cause. 


           

Nouveau commentaire :


Lire encore sur Hdhod:
< >

Lundi 16 Octobre 2017 - 15:17 Portugal : 27 morts dans des feux de forêts

Actus | Politique | Economie | Chroniques | Cultures | Société | Arts | Livres | Education | Médias | Science | Technologies | Divertissement | Sport | Hdhod


IOS
Anrdoid
Facebook
Twitter
Rss