Pas de poursuites pour viol contre Roman Polanski en Suisse


Jeudi 9 Novembre 2017 - 10:39
Reuters


Zurich - La justice suisse a abandonné l‘enquête sur une accusation de viol portée contre Roman Polanski par une ancienne actrice allemande estimant qu‘il y avait prescription.


La plainte avait été déposée en septembre auprès de la police du canton de Saint-Gall par Renate Langer, qui accuse le cinéaste de l‘avoir violée en 1972 dans son chalet de Gstaad en Suisse alors qu‘elle avait 15 ans.

L‘avocat du cinéaste franco-polonais, Jan Olszewski, avait dit y voir une tentative “absurde (...) après quarante ans” d‘attirer surtout l‘attention des médias.

Le parquet du canton de Berne, dans un avis émis mercredi soir, a jugé que les faits incriminés étaient prescrits.

Renate Langer a dit être sortie du silence après avoir lu qu‘une autre femme en août avait accusé Roman Polanski de viol et parce que ses parents étaient désormais décédés.

Roman Polanski, qui est aujourd‘hui âgé de 84 ans, s‘est vu avant Renate Langer accusé par trois autres femmes d‘agression sexuelle sur mineure.

Le cas le plus célèbre est celui de Samantha Geimer. Roman Polanski a admis avoir eu une relation sexuelle en 1977 à Los Angeles avec cette mineure alors âgée de 13 ans lors d‘une séance de photos. Il avait passé 42 jours en prison avant d’être remis en liberté après une négociation (“plea bargain”).

Mais il a fui les Etats-Unis l‘année suivante, redoutant que le magistrat chargé du dossier ne revienne sur l‘accord passé et ne le condamne à plusieurs années de prison. Le réalisateur oscarisé n‘a jamais pu retourner aux Etats-Unis depuis.


           

Nouveau commentaire :

Actus | Politique | Economie | Chroniques | Cultures | Société | Arts | Livres | Education | Médias | Science | Technologies | Divertissement | Sport | Hdhod


IOS
Anrdoid
Facebook
Twitter
Rss