Rahami inculpé pour usage d'armes de destruction massive aux USA


Mercredi 21 Septembre 2016 - 11:56
Reuters


New York- La justice fédérale américaine a retenu mardi contre le principal suspect des attentats de New York et du New Jersey dix chefs d'accusation, dont ceux d'usage d'armes de destruction massive et d'attentat à la bombe dans un lieu public.


Les procureurs décrivent Ahmad Khan Rahami, un Américain de 28 ans d'origine afghane, comme un djihadiste convaincu qui désirait mourir en martyr et louait Al Qaïda.

Dans un journal manuscrit trouvé sur le suspect, ce dernier fait l'éloge d'Oussama Ben Laden et accuse le gouvernement américain de massacrer des combattants islamistes en Afghanistan, en Irak, en Syrie et dans les territoires palestiniens, selon les responsables fédéraux.

"Inchallah (si Dieu le veut) le bruit des bombes retentira dans les rues. Des coups de feu sur votre police. Mort à votre oppression", écrivait dans son carnet Ahmad Khan Rahami, arrivé aux Etats-Unis à l'âge de sept ans.

Il a été interpellé lundi à Linden, dans le New Jersey, à l'issue d'une fusillade qui l'a blessé ainsi que deux policiers. Il était mardi dans un état critique mais stable, et n'a pas encore fait l'objet d'un interrogatoire approfondi, a déclaré le commissaire de la police de New York James O'Neill.

Outre la bombe qui a explosé samedi soir à Chelsea, blessant 31 personnes, il est également suspecté d'avoir déposé l'engin improvisé qui a explosé le même jour dans le New Jersey sans faire de blessé.

Une bombe n'ayant pas explosé à quelques blocs d'immeuble du lieu de l'explosion new-yorkaise et de multiples engins découverts dimanche à la gare d'Elizabeth, dans le New Jersey, lui sont aussi attribués.

Les procureurs des districts de New York et du New Jersey l'ont inculpé respectivement de quatre et six chefs d'accusation.  

Les trois chefs d'utilisation d'armes de destruction massive (un émanant du parquet de New York, deux de celui du New Jersey) sont passibles de la prison à perpétuité.

Au niveau local, Ahmad Khan Rahami est aussi accusé par la justice de l'Etat du New Jersey de tentative de meurtre sur cinq policiers et de port d'arme illégal.

Après avoir hésité à caractériser les attentats, la Maison blanche a annoncé mardi que les bombes de New York et du New Jersey paraissaient constituer des "actes de terrorisme".

"Il semble que cela ait été un acte de terrorisme", a déclaré le porte-parole de la Maison blanche, Josh Earnest.

JOURNAL D'UN DJIHADISTE

Les vidéos de surveillance et les empreintes retrouvées sur certains engins non explosés mettent également en cause Ahmad Khan Rahami, selon la justice américaine.

Dans son journal, le suspect fait l'éloge du "Frère" Oussama Ben Laden, d'Anwar al-Awlaki, un propagandiste américain d'Al Qaïda, ainsi que de l'auteur d'une attaque à Fort Hood, au Texas, en 2009, qui a tué 13 personnes.

"Je demande (à être) martyr et si Dieu le veut cet appel sera entendu", écrit-il dans des notes sur sa capture éventuelle. 


           

Nouveau commentaire :


Lire encore sur Hdhod:
< >

Actus | Politique | Economie | Chroniques | Cultures | Société | Arts | Livres | Education | Médias | Science | Technologies | Divertissement | Sport | Hdhod


IOS
Anrdoid
Facebook
Twitter
Rss