Réunion des MAE arabes aux Emirats à la fin janvier sur les «ingérences» iraniennes


Jeudi 7 Janvier 2016 - 10:49
AA


Une réunion de consultations à huis clos des ministres arabes des Affaires étrangères se tiendra, à la fin du mois de janvier, aux Emirats Arabes Unis, pour discuter des interventions extérieures dans la région arabe, a annoncé, mercredi, la Ligue arabe.


Nabil al-Arabi, Secrétaire général de la Ligue des Etats Arabes (LEA) animait une conférence de presse, mercredi, au Caire pour faire le bilan de l’année 2015 et annoncer les mesures à prendre par la Ligue à l’effet de renforcer l’action arabe commune.

«La question des Etats de voisinage a été traité par le dernier Sommet arabe à Charm el-Cheikh (Egypte) et qui a évoqué les ingérences continues de l’Iran », a-t-il, notamment, dit.  

« Les résolutions des conseils de la Ligue ont à maintes reprises rejeté les interventions de l’Iran au Bahreïn, son occupation des trois îles des EAU situées dans le Golfe arabe et ses ingérences dans plusieurs endroits de la région », a-t-il fait observer.

«Ces questions seront traitées en profondeur au cours de la réunion ministérielle de consultations à huis clos aux Emirats à la fin du mois», a-t-il précisé.

Al-Arabi a affirmé, dans ce cadre, l’importance que revêt la réunion «d’urgence», dimanche prochain, des ministres arabes des Affaires étrangères, à la demande de l’Arabie saoudite après les attaques contre ses représentations diplomatique et consulaire en Iran depuis quelques jours.

«La Ligue arabe a condamné cette agression et nous avons souligné l’importance du respect des conventions internationales sur l’inviolabilité des sièges des missions diplomatiques et consulaires », a-t-il poursuivi.

« Cette agression est inacceptable et constitue une violation flagrante des lois et des us et coutumes internationaux de même qu’elle est contraire à la charte des Nations Unies », a-t-il conclu.

L’Arabie Saoudite avait décidé, dimanche, de rompre ses relations avec l'Iran, et avait appelé les membres de la mission diplomatique iranienne à quitter son territoire dans les 48 heures.

Des manifestants iraniens en colère avaient incendié, samedi, le bâtiment de l’ambassade saoudienne à Téhéran et saccagé le siège du consulat saoudien dans la ville de Mashhad, en signe de protestation contre l’exécution du dignitaire religieux chiite, Nemr Baqer al-Nemr.

Le ministre des Affaires étrangères saoudien, Adel al-Jubeir, avait déclaré, dimanche, lors d'une conférence de presse, à Riyad, que l’Iran a une longue expérience dans la violation des missions diplomatiques étrangères, en allusion aux attaques ayant ciblé l'ambassade des États-Unis en 1979, et  l'ambassade britannique en 2011.



           

Nouveau commentaire :

Actus | Politique | Economie | Chroniques | Cultures | Société | Arts | Livres | Education | Médias | Science | Technologies | Divertissement | Sport | Hdhod


IOS
Anrdoid
Facebook
Twitter
Rss