Réussite du premier tir d'Ariane de l'année: deux satellites lancés

AFP
Vendredi 7 Février 2014 - 17:32


Kourou (Guyane) - La fusée européenne Ariane a lancé jeudi deux satellites de communications, un commercial et un militaire, fruit d'une coopération franco-italienne sans précédent en Europe.


Ce lancement, le premier de l'année, est le 72e d'affilée pour la fusée Ariane5, dernière génération de la fusée tirée pour la première fois en décembre 1979.

La fusée a décollé à 21H30 GMT. 27 minutes plus tard, elle larguait un satellite de 6,3 tonnes construit par l'Américain Space Systems Loral pour l'opérateur Asia Brodcast Satellite (ABS), contrôlé par le fonds d'investissement européen Permira.

Ce satellite ABS-2 fournira des services de télécommunication et de télévision directe vers l'Asie mais aussi vers les marchés émergents d'Amérique du sud, de Russie et d'Asie centrale et jusqu'aux îles du Pacifique, a déclaré le fondateur et directeur général d'ABS, Thomas Choi, au centre de contrôle des opérations à Kourou, en Guyane française.

ABS, créée en 2006, possède quatre satellites en orbite, rachetés à d'autres opérateurs. ABS-2 est le premier qu'il lance pour son propre compte. Avec cinq satellites, la société se hisse au deuxième rang des opérateurs asiatiques, derrière le Japonais JSAT, a souligné M. Choi, un entrepreneur américain d'origine coréenne, basé à Hong Kong.

ABS doit encore lancer deux satellites, en décembre 2014 et en octobre 2015, et veut en faire construire deux de plus, a indiqué M. Choi à l'AFP.

Le second satellite, Athena Fidus, de 3 tonnes, a été largué 32 minutes et 30 secondes après le départ. Ce satellite militaire a été construit par Thales Alenia Space (TAS), coentreprise du Français Thales et de l'Italien Finmeccanica, pour le compte de la France et de l'Italie. Il assurera des communications à très haut débit, notamment la vidéo recueillie par les drones, pour leurs forces militaires et leurs services de sécurité civile.

C'est la première coopération européenne dans le domaine des télécommunications militaires sécurisées après plusieurs tentatives avortées dans les années 90, souligne TAS.

Le lancement d'Athena-Fidus doit être suivi à l'automne par celui d'un autre satellite franco-italien, Sicral 2, qui assurera, lui, des communications à un moindre débit, mais renforcées contre le brouillage.

Ces deux satellites viennent renforcer les capacités de télécommunications existantes, les satellites Syracuse 3 pour la France et Sicral pour l'Italie.


           

Nouveau commentaire :


Lire encore sur Hdhod:
< >

Actus | Politique | Economie | Chroniques | Cultures | Société | Arts | Livres | Education | Médias | Science | Technologies | Divertissement | Sport | Hdhod


IOS
Anrdoid
Facebook
Twitter
Rss