Russie: un satellite de télécommunications retrouvé sur une mauvaise orbite

AFP
Jeudi 18 Août 2011 - 11:26


Moscou - Un puissant satellite de télécommunications russe, Express-AM4, lancé dans la nuit et dont la Russie avait perdu la trace jeudi, a été retrouvé sur une mauvaise orbite, a affirmé une source au sein de l'industrie spatiale à l'agence Interfax.


Russie: un satellite de télécommunications retrouvé sur une mauvaise orbite
"Selon des analyses effectuées, le satellite s'est séparé du lanceur et se trouve sur une mauvaise orbite", a-t-elle déclaré.

Cette source a affirmé plus tô t dans la journée que les systèmes radar ne voyaient pas le satellite sur l'orbite déterminée et qu'il n'émettait pas de signal.

De son cô té, l'Agence spatiale russe (Roskosmos) a évoqué des "défaillances" survenues lors de la mise en orbite du satellite.

"Les spécialistes (de Roskosmos, ndlr) prennent des mesures afin de rétablir le contact avec Express-AM4", a indiqué Roskosmos dans un communiqué, ajoutant qu'une commission avait été créée afin de déterminer les causes de cet incident.

Express-AM4, "le plus puissant de télécommunications de ce type", selon le centre spatial Khrounitchev, a été lancé jeudi depuis le cosmodrome russe de Baïkonour au Kazakhstan par une fusée Proton.

Créé sur la base de la plate-forme Eurostar-300, dans le cadre de la coopération entre le centre Khrounitchev et la société européenne EADS Astrium, l'appareil, qui pèse un peu plus de 5 tonnes et a une durée de vie de 15 ans, doit assurer des services de communication et télédiffusion à la Russie et aux pays de la Communauté des Etats indépendants (ex-URSS moins les pays baltes et la Géorgie).

Le 1er février, la Russie avait déjà perdu le contact avec un satellite militaire, GEO-IK-2, conçu notamment pour réaliser une carte détaillée en trois dimensions de la Terre, avant de le retrouver en orbite 24 heures plus tard.

En décembre 2010, trois satellites Glonass lancés sur une fusée Proton sont retombés dans l'océan Pacifique après l'échec de leur mise en orbite, provoqué par une surcharge de carburant dans le lanceur.

Cette perte a retardé d'au moins un an la mise en service du système de navigation Glonass, développé afin de concurrencer le système américain GPS et le futur programme européen Galileo.

En conséquence, le président russe, Dmitri Medvedev, a limogé fin décembre deux hauts dirigeants de l'industrie spatiale et réprimandé le chef de Roskosmos, Anatoli Perminov, qui faisait objet de féroces critiques après cet échec.

En avril, M. Perminov a été limogé par le Premier ministre, Vladimir Poutine.


           

Nouveau commentaire :


Lire encore sur Hdhod:
< >

Actus | Politique | Economie | Chroniques | Cultures | Société | Arts | Livres | Education | Médias | Science | Technologies | Divertissement | Sport | Hdhod


IOS
Anrdoid
Facebook
Twitter
Rss