Saturne: un "effet de marée" pour expliquer les geysers d'Encelade

AFP
Jeudi 1 Août 2013 - 12:13


Paris - En 2005, la sonde Cassini observait des panaches de vapeur et de glace au pôle sud d’Encelade, une des lunes de Saturne: selon une nouvelle étude, le moteur de cette activité est "l'effet de marée" exercé par la planète mère.


Saturne: un "effet de marée" pour expliquer les geysers d'Encelade
Petite lune glacée ayant un rayon d'environ 500 km, Encelade est un satellite naturel de Saturne découvert par William Herschel en 1789. C'est l'une des grandes curiosités du système solaire.

La découverte d’immenses geysers crachant de la vapeur d’eau et des particules de glace intrigue tout particulièrement les scientifiques. Ces jets sont émis par des fractures à proximité de son pôle sud, dans une région que les astronomes ont baptisée "griffures de tigre", à cause des marques visibles à la surface.

Certains astrophysiciens ont conclu à la présence d'un réservoir d’eau liquide, voire un océan, sous sa surface glacée. Encelade deviendrait alors un bon candidat pour abriter une forme de vie.

Une analyse d'images d'Encelade, prises par la sonde américaine Cassini, propose un scénario différent. L'analyse de l'équipe de Matthew Hedman (Université Cornell, Ithaca, Etats-Unis), publiée mercredi dans la revue Nature, montre que le panache glacé qui jaillit de ses "griffures de tigre" est contrôlé par un phénomène appelé "effet de marée", induit par Saturne.

Elle vient ainsi confirmer une hypothèse déjà évoquée en 2007 par d'autres chercheurs, dans la même revue scientifique.

Si le terme de marée est généralement associé à la mer, les astronomes l'utilisent aussi pour désigner l'attraction exercée par une planète sur ses satellites ou par la Lune sur la croûte terrestre. Dans ce dernier cas, l'effet de marée est facilement observé sur les océans, mais il s'exerce aussi sur la croûte terrestre, qui se soulève de plusieurs dizaines de centimètres deux fois par jour.

En ce qui concerne, Encelade, qui fait le tour de Saturne en 1,37 jours, à environ 238.000 km de la planète aux anneaux, les astrophysiciens ont constaté une relation très forte entre la luminosité de son panache et sa position dans son orbite de forme allongée.

Selon leurs explications, les forces de marée gravitationnelles de Saturne exerceraient des déformations, donc un phénomène de friction, au niveau des failles. La chaleur ainsi produite ferait fondre la glace, à l'origine du jet de vapeur d'eau et de particules glacées.

Les failles s'ouvriraient et se refermeraient quotidiennement selon la position d'Encelade par rapport à Saturne, l'attraction entre deux corps étant d'autant plus grande que ces corps sont proches.

Lorsque Encelade est au plus près de Saturne, le panache est peu visible, signe que les fractures sont fermées par une force d'attraction puissante de la planète mère.

Quand elle est à son point le plus éloigné, le panache est quatre fois plus lumineux, suggérant que les fractures s'ouvrent - un peu comme un poing qui se desserre - permettant les jets de vapeur d'eau.

L'analyse de l'équipe de Matthew Hedman a porté sur 252 clichés du panache d'Encelade, réalisés entre 2005 et 2012 par l'imageur VIMS de Cassini.


           

Nouveau commentaire :


Lire encore sur Hdhod:
< >

Actus | Politique | Economie | Chroniques | Cultures | Société | Arts | Livres | Education | Médias | Science | Technologies | Divertissement | Sport | Hdhod


IOS
Anrdoid
Facebook
Twitter
Rss