Surmonter un cancer grâce à la spiritualité et la méditation

metrotime
Samedi 26 Septembre 2015 - 13:00



Le rôle de la spiritualité ou les programmes pour guérir « en pleine conscience » reposant sur la méditation sont en voie de développement en France. Zoom sur ces techniques qui jouent sur le moral et le bien-être physique des patients atteints d’un cancer.

Une série de 3 études publiées cet été dans la revue Cancer de l’American Cancer Society et portant sur plus de 44.000 patients a pu souligner le rôle important que peuvent jouer les croyances spirituelles sur le bien-être psychique, physique et social de personnes atteintes d’un cancer.
Une meilleure santé mentale et physique

Dans la première d’entre elles, des chercheurs du Mofitt Cancer Center à Tampa en Floride (États-Unis) ont constaté que les patients qui avaient un degré élevé de spiritualité et de religiosité étaient également ceux qui conservaient la meilleure santé mentale et physique et qui s’acquittaient le plus aisément de leurs tâches quotidiennes. Ces personnes ressentaient également moins d’effets secondaires aux traitements, présentant moins de symptômes physiques. Le Dr Jim, auteur principal de cette étude, souligne que les malades ayant le mieux intégré la maladie au sein de leur cheminement spirituel et/ou religieux avaient également une meilleure santé physique.

Dans la seconde étude, des chercheurs de la Feinberg School of Medicine de l’Université de Northwestern à Chicago (Etats-Unis) se sont focalisés sur la santé malade des personnes atteintes de cancer. Ils ont découvert que les aspects émotionnels liés à la religion et à la spiritualité étaient associés et plus fortement bénéfiques à la santé mentale plutôt qu’aux aspects cognitifs et comportementaux de leur pratique.

La dernière étude, menée par une équipe de chercheurs de l’unité de sciences médicales de l’Université d’Arkansas (Etats-Unis) s’est intéressée au bien-être social des malades. Elle montre que la spiritualité et la religion ont un role, même s’il reste modeste, pour maintenir les relations sociales. Bien-être spirituel et croyances religieuses sont en effet associés à une meilleure santé sociale contrairement au doute ou au vide spirituel qui sont eux, synonymes de solitude et d’isolement.

Travailler la respiration, les pensées et la concentration

Autour des balbutiements de ces programmes dits d’oncologie psycho-sociale, plutôt développés outre-Atlantique, on retrouve également la technique de méditation pour guérir en pleine conscience ou programme MBCR (Mindfulness Based Cancer Recovery). Développée par des psychologues spécialisés en oncologie, cette technique propose une combinaison thérapeutique utilisant la méditation et des exercices de yoga. Elle est pratiquée essentiellement dans des cliniques et hôpitaux du Canada et des Etats-Unis.

Importée en France à l’hôpital Sainte-Anne par le Dr Christophe André, elle consiste à faire travailler les malades sur leur respiration, leur pensée et capacité à se concentrer, mais également à réfléchir à la raison de leur rechute. Le service d’oncologie médicale et de soins palliatifs de l’hôpital de La Timone à Marseille offre lui aussi aux malades d’un cancer la possibilité de participer à des séances de méditation. Cette unité de recherche sur l’esprit, fondée par le Dr Eric Dudoit, aide ses patients une initiation à la méditation guidée de pair avec des séances de sophrologie en groupe ou de lecture des textes spirituels.

Source


           

Nouveau commentaire :


Lire encore sur Hdhod:
< >

Actus | Politique | Economie | Chroniques | Cultures | Société | Arts | Livres | Education | Médias | Science | Technologies | Divertissement | Sport | Hdhod


IOS
Anrdoid
Facebook
Twitter
Rss