Travail dominical : Mailly demande un retrait "définitif" du texte

Le Nouvel Obs.com
Jeudi 8 Janvier 2009 - 09:09


Le secrétaire général de Force ouvrière se réjouit du report sine die, par les députés, de l'examen de la proposition de loi sur l'extension du travail le dimanche. Il espère que ce report sera définitif.


Jean-Claude Mailly (FO) demande un retrait "définitif" de la proposition de loi sur l'extension du travail le dimanche. (c) Sipa
Jean-Claude Mailly, secrétaire général de Force ouvrière (FO), a jugé mardi 6 janvier que le report sine die de l'examen par les députés de la proposition de loi sur l'extension du travail le dimanche était "une bonne nouvelle", tout en demandant le retrait "définitif" du texte.
"C'est une bonne nouvelle mais un report sine die ça ne veut pas dire que le dossier est abandonné. J'espère que ce report est un report définitif", a déclaré Jean-Claude Mailly à l'issue d'un tête à tête avec le Premier ministre François Fillon pour "un tour d'horizon" sur les dossiers sociaux en cours.
"Mais ce n'est pas gagné. Il va falloir qu'on mette la pression", a-t-il ajouté, expliquant que cela ferait "partie des revendications" le 29 janvier, date à laquelle les huit principales organisations syndicales ont appelé à
Une journée de mobilisation
Jean-Claude Mailly a rappelé que son syndicat appelait "les salariés du privé et du public à cesser le travail" et à manifester.

Des entreprises profitent de la crise

Par ailleurs, il a réaffirmé au chef du gouvernement qu'il "manquait une deuxième jambe" au plan de relance, celle "de la consommation", réclamant notamment une augmentation du Smic.
Il a également mis en garde contre des "entreprises qui profitent de la crise pour faire des restructurations" et demandé au Premier ministre "un contrôle plus strict" sur ce point.
Enfin, le leader syndical a indiqué que son syndicat devrait "vraisemblablement" se décider "demain" (mercredi) sur le fait de savoir s'il approuve ou non le projet d'accord sur l'assurance chômage négocié avec le patronat.



inouicandide @chris69
liberte dites vous ! mais il ne s'agira pas d'envie mais d'obligation ! alors ou sera la liberte ? personne ne vous empeche de travailler comme benevole le dimanche si v...
07.01 à 20h08 - Alerter
gabyblues méfiance
le dimanche a toujours été pour moi un jour comme un autre , mais là où le bât blesse ce serait L'OBLIGATION et non la LIBERTE pour certains employés de travailler ...
07.01 à 18h33 - Alerter
Réagissez !

Toutes les réactions (5)

Conditions de modération


Travail dominical : Mailly demande un retrait "définitif" du texte
Jean-Claude Mailly (FO) demande un retrait "définitif" de la proposition de loi sur l'extension du travail le dimanche. (c) Sipa
Jean-Claude Mailly, secrétaire général de Force ouvrière (FO), a jugé mardi 6 janvier que le report sine die de l'examen par les députés de la proposition de loi sur l'extension du travail le dimanche était "une bonne nouvelle", tout en demandant le retrait "définitif" du texte.
"C'est une bonne nouvelle mais un report sine die ça ne veut pas dire que le dossier est abandonné. J'espère que ce report est un report définitif", a déclaré Jean-Claude Mailly à l'issue d'un tête à tête avec le Premier ministre François Fillon pour "un tour d'horizon" sur les dossiers sociaux en cours.
"Mais ce n'est pas gagné. Il va falloir qu'on mette la pression", a-t-il ajouté, expliquant que cela ferait "partie des revendications" le 29 janvier, date à laquelle les huit principales organisations syndicales ont appelé à
Une journée de mobilisation
Jean-Claude Mailly a rappelé que son syndicat appelait "les salariés du privé et du public à cesser le travail" et à manifester.

Des entreprises profitent de la crise

Par ailleurs, il a réaffirmé au chef du gouvernement qu'il "manquait une deuxième jambe" au plan de relance, celle "de la consommation", réclamant notamment une augmentation du Smic.
Il a également mis en garde contre des "entreprises qui profitent de la crise pour faire des restructurations" et demandé au Premier ministre "un contrôle plus strict" sur ce point.
Enfin, le leader syndical a indiqué que son syndicat devrait "vraisemblablement" se décider "demain" (mercredi) sur le fait de savoir s'il approuve ou non le projet d'accord sur l'assurance chômage négocié avec le patronat.


           

Nouveau commentaire :

Actus | Politique | Economie | Chroniques | Cultures | Société | Arts | Livres | Education | Médias | Science | Technologies | Divertissement | Sport | Hdhod


IOS
Anrdoid
Facebook
Twitter
Rss