Trump change sa ligne politique concernant la Corée du Sud


Vendredi 11 Novembre 2016 - 10:06
AA


Séoul - Le président américain élu Donald Trump s’est engagé, jeudi, à maintenir des liens « inébranlables » avec la Corée du Sud, un revirement de position comparé à ses déclarations faites durant la campagne électorale.


Trump s’est entretenu au téléphone avec la présidente sud-coréenne Park Geun-hye, moins de 24 heures après avoir remporté une victoire en forme de surprise à la Présidentielle américaine.

« Nous sommes avec vous jusqu’au bout et nous ne fléchirons pas » a affirmé Trump durant sa conversation avec Park, d’après un extrait publié par le cabinet présidentiel sud-coréen et diffusé par l’agence de presse locale Yonhap.

« Nous serons inébranlables et forts dans notre travail avec vous pour assurer une protection contre l’instabilité en Corée du Nord » a-t-il ajouté.

Une source officielle citée par Yonhap a révélé que Trump a insisté sur le fait de maintenir une position « forte » pour défendre la Corée du Sud, promettant au pays de travailler avec lui « jusqu’à la fin ».

L’homme d’affaires reconverti en figure politique avait précédemment critiqué l’Alliance entre Séoul et Washington, suggérant que les Etats-Unis devraient se décharger de leur obligation de protéger le pays à moins que celui-ci ne paye plus d’argent.

Près de 30 000 soldats américains sont actuellement stationnés dans le pays. En outre, la Corée du Sud et les Etats-Unis ont annoncé, en juillet 2016, qu’ils allaient déployer le système antimissiles balistiques « Terminal High Altitude Area Defense (THAAD)» dans le comté rural de Seongju, à près de 300 km au sud de Séoul, avant la fin de l’année.

Les deux Corées demeurent techniquement en état de guerre puisqu’elles n’ont jamais signé de traité de paix, après le cessez-le-feu qui a interrompu la Guerre de Corée, en 1953, après trois années de combats.

Donald Trump a été élu 45e président des Etats-Unis d’Amérique en remportant la Présidentielle du mardi avec 279 voix de Grands électeurs, bien plus que les 270 nécessaires, contre 228 pour Hillary Clinton, sa rivale Démocrate.


           

Nouveau commentaire :

Actus | Politique | Economie | Chroniques | Cultures | Société | Arts | Livres | Education | Médias | Science | Technologies | Divertissement | Sport | Hdhod


IOS
Anrdoid
Facebook
Twitter
Rss