USA: un nouveau service d'analyses génétiques casse les prix

AFP
Jeudi 16 Juillet 2009 - 10:41


San Francisco - Une nouvelle entreprise américaine bénéficiant de la collaboration de plusieurs experts médicaux s'est lancée mercredi sur le marché des analyses génétiques grand public, en revendiquant le service le plus complet et le moins onéreux.


USA: un nouveau service d'analyses génétiques casse les prix
Pathway Genomics, dont le siège se situe à San Diego (Californie, ouest des Etats-Unis) et qui est homologuée par les autorités locales et fédérales, promet l'analyse d'ADN la plus complète du marché grand public moyennant 250 dollars, pour par exemple aider au dépistage du risque de diabète ou de la maladie d'Alzheimer.

La société 23andMe, co-dirigée par Anne Wojcicki, l'épouse du co-fondateur de Google Sergey Brin, s'était déjà lancée sur ce marché en 2006 avec un kit à 999 dollars, dont le prix a été réduit à 399 dollars l'an dernier. Mercredi, 23andMe offrait son service le plus basique à 99 dollars.

Genomics revendique une capacité à garder les coûts bas et une finesse d'analyse poussée grâce à un laboratoire maison bénéficiant des avancées intervenues ces dernières années dans les analyses génétiques.

"Nous voyons que notre clientèle est très intéressée par la perspective d'améliorer sa forme et sa santé", a expliqué à l'AFP le fondateur du groupe Jim Plante, revendiquant un "fort pourcentage" de commandes venues d'Europe, d'Amérique du Sud et du Moyen-Orient.

Chaque fois, les clients intéressés achètent un kit de collecte de salive, qu'ils renvoient par courrier à un laboratoire pour analyse.

Quelques semaines plus tard, on reçoit des résultats, avec non seulement des données sur les risques médicaux particuliers à son profil génétique, mais aussi des informations sur des antécédents génétiques pouvant remonter jusqu'à 150.000 ans.

L'équipe d'experts scientifiques de Pathway Genomics est dirigée par David Becker, connu pour avoir identifié en 2008 des gènes semblant révéler une prédisposition à la maladie d'Alzheimer.

"Nous pensons que, grâce à la génétique, on peut en apprendre plus sur soi, et réagir pour améliorer sa santé et réduire les risques", fait valoir M. Becker.

"La génétique fait partie de la personne dans son entier. Notre feuille de route c'est de travailler en étroite collaboration avec les personnels de santé et d'intégrer cela dans notre service", ajoute-t-il.

Le secteur des analyses génétiques est en effet considéré avec une certaine suspicion par les professionnels de santé, qui s'inquiètent de l'effet dévastateur que peut avoir la révélation de certains risques s'il n'y a pas d'accompagnement, alors que bien souvent les analyses génétiques sont décidées sur un mode semi-ludique, par exemple par des futurs parents curieux d'évaluer l'hérédité qu'ils transmettront à leurs enfants.

C'est pour cela qu'au-delà des simples résultats d'analyse, Genomics offre un suivi et des formations pour informer ses clients sur la façon dont le mode de vie et l'hérédité sont des facteurs pesant ensemble sur la santé.

"C'est important d'évaluer le profil génétique d'un individu, mais ça ne révèle qu'une partie des informations sur sa santé et sa forme", souligne M. Becker, qui veut que "les clients prennent le contrôle de leur santé en identifiant ce qu'ils peuvent changer dans leur vie pour réduire leur risque de voir se développer des maladies".

M. Brin lui-même, après avoir découvert grâce à une analyse de 23andMe qu'il risquait de développer la maladie de Parkinson, avait expliqué en septembre qu'il entendait tirer le meilleur usage de cette information.

"Cela me place dans une position plutôt unique", écrivait-il. "J'ai maintenant la possibilité de modifier mon mode de vie pour réduire ce risque."


           

Nouveau commentaire :


Lire encore sur Hdhod:
< >

Actus | Politique | Economie | Chroniques | Cultures | Société | Arts | Livres | Education | Médias | Science | Technologies | Divertissement | Sport | Hdhod


IOS
Anrdoid
Facebook
Twitter
Rss