Un Syrien se fait sauter en Bavière, 12 blessés


Lundi 25 Juillet 2016 - 10:02
Reuters


Bérlin - Un Syrien de 27 ans dont la demande d'asile avait été rejetée est mort dans l'explosion de la bombe qu'il portait, aux abords d'un festival de musique dimanche à Ansbach, en Bavière.


Selon la police, douze personnes ont été blessées, dont trois grièvement, dans l'explosion qui s'est produite dans la petite ville de 40.000 habitants, au sud de Nuremberg, qui abrite une base militaire américaine.

Peu avant de déclencher l'explosion devant un restaurant de la ville, le Eugens Weinstube, l'homme s'était vu refuser l'entrée du festival de musique Ansbach Open, a déclaré le ministre de l'Intérieur, Joachim Herrmann, lors d'une conférence de presse. Deux mille personnes ont été évacuées du festival après l'explosion.

La panique s'est emparée de la ville après l'explosion, les attaques se multipliant en Allemagne. Il s'agit en effet de la quatrième attaque contre des civils dans le pays en une semaine.

Vendredi, neuf personnes ont été tuées dans un centre commercial à Munich par un adolescent de 18 ans fasciné par les tueries de masse.

Plus tôt dimanche, une femme enceinte a été tuée à Reutlingen dans le Bade-Wurtemberg (sud de l'Allemagne) par un réfugié syrien de 21 ans armé d'une machette; l'acte terroriste a été écarté.

Lundi dernier, cinq personnes ont été blessées dans un train par un jeune Pakistanais qui les a attaqués à coups de hache et de couteau avant d'être abattu par la police. L'attaque a été revendiquée par l'organisation djihadiste Etat islamique.

Cette série d'attaques risque de nourrir le malaise de l'opinion publique quant à la politique d'accueil des réfugiés menée par la chancelière Angela Merkel, en vertu de laquelle plus d'un million de migrants sont entrés en Allemagne l'an dernier

INTENTIONS FLOUES

"Il est abominable que quelqu'un venu dans notre pays pour y trouver refuge ait commis un acte aussi odieux et blessé un grand nombre de personnes qui sont chez elles ici (...)", a dit Joachim Herrmann à la presse.

"Voilà une nouvelle attaque horrible, qui va accentuer les inquiétudes déjà grandes de nos concitoyens en matière de sécurité. Nous devons tout faire pour empêcher la propagation de telles violences de la part de personnes venues ici nous demander asile", a-t-il ajouté.

La demande d'asile du jeune homme, entré il y a deux ans en Allemagne, avait été rejetée il y a un an, mais d'après les autorités il ne risquait pas d'être expulsé, étant donné la guerre civile en cours dans son pays. Le jeune homme avait déjà tenté de se suicider à deux reprises avant l'explosion de dimanche, a dit le ministre.

Ses intentions, se suicider ou "emporter d'autres dans sa mort", restent encore floues, a-t-il poursuivi selon un site d'information local. Un porte-parole du ministère a confirmé ces propos.

Les explosifs et les morceaux de métal retrouvés dans son sac à dos auraient cependant pu tuer bien plus de personnes, a précisé le ministre. La piste d'un attentat islamiste n'est pas exclue, elle doit encore faire l'objet d'une enquête.

Selon un responsable américain du renseignement, qui s'est exprimé sous le sceau de l'anonymat, les enquêteurs vont chercher à déterminer ce que ce Syrien faisait avant de quitter son pays et pourquoi sa demande d'asile avait été rejetée.


           

Nouveau commentaire :

Actus | Politique | Economie | Chroniques | Cultures | Société | Arts | Livres | Education | Médias | Science | Technologies | Divertissement | Sport | Hdhod


IOS
Anrdoid
Facebook
Twitter
Rss